Programmes d’amélioration sociale

Programmes d’amélioration sociale

Programmes d'amélioration sociale

Les solutions à la dégradation culturelle

1968 – 1970

Tout en traçant la carte des niveaux supérieurs du Pont de Scientologie et en en uniformisant les applications, il s’intéresse maintenant aux échecs profonds de la société dans son ensemble. Au début il examine en particulier les facteurs causant la dépendance à la drogue. Ce qui en résulte est un programme qui s’attaque aux causes sous-jacentes et l’usage de drogues. De ces années proviennent également ses avancées dans la technologie de l’étude pour combattre l’analphabétisme croissant et un autre programme entièrement consacré à une réhabilitation humaine des délinquants. Il publie en même temps toute une série d’articles sur la dégradation culturelle. (Voir le numéro de la collection L. Ron Hubbard, Pour la liberté : articles et essais.)

 

1971 – 1973

Ayant mis au point un modèle d’organisation, L. Ron Hubbard examine maintenant ce qu’exige l’administration d’un réseau international d’organisations. Il isole des principes efficaces dans les domaines de l’utilisation du personnel, la réalisation d’objectifs, les fonctions de cadre, la gestion financière, l’analyse des données et plus. On trouve ces principes dans les Séries sur le management et ils sont employés bien au-delà des organisations de Scientologie.

Pendant ce qu’il  reste de l’année 1972 et pendant une bonne partie du début de 1973, il dirige une étude sociologique dans la ville de New York et dans ses alentours. Il travaille maintenant pour isoler les causes profondes du déclin culturel de la fin du vingtième siècle et ces études résultent en un ensemble de programmes d’amélioration sociale. Il étudie aussi les effets néfastes de certaines modes alimentaires, ce qui s’avérera important plus tard pour s’occuper des effets des résidus des drogues.

 

Programmes d'amélioration sociale

L’Apollo