La cause de la criminalité

La cause de la criminalité

de L. Ron Hubbard

La cause de la criminalité

Remèdes tordus contre la criminalité

Ils disent que la pauvreté engendre la criminalité. Ils disent que si l’on améliorait l’éducation, il y aurait moins de criminalité. Ils disent que si l’on remédiait au sort des défavorisés, on aurait résolu la criminalité.

Tous ces « remèdes » se sont révélés faux, de façon flagrante.

Dans les pays très pauvres, il y a peu de criminalité. En « améliorant » l’éducation, on l’a adaptée à la « réforme sociale » et non à l’apprentissage d’aptitudes. C’est un échec complet. Le fait de récompenser les défavorisés a tout bonnement détruit des écoles et des quartiers et cela a coûté des milliards.

Alors, qui sont ces « ils » ?

Le psychologue et le psychiatre, bien entendu. C’était leurs remèdes tordus contre la criminalité. Et cela a détruit une civilisation.

Alors, quelle EST la cause de la criminalité ?

Le traitement, bien sûr ! Les électrochocs, la modification du comportement, le mauvais traitement de l’âme. Voilà les causes de la criminalité. Il n’y aurait pas de criminels du tout si les psys n’avaient pas commencé à opprimer les êtres jusqu’à ce qu’ils se vengent de la société.

Il n’y a qu’un remède pour la criminalité : c’est de se débarrasser des psys ! Ils en sont la cause !

Oh ! oui ! c’est parfaitement vrai. Cas après cas de recherche sur des criminels. Et où tout cela mène-t-il ?

Aux psys !

Ils sont renommés pour leur cruauté et leur brutalité.

Les données affluent. Toute information supplémentaire que vous recueillez sur un criminel ou qui que ce soit, envoyez-la.

Les fausses causes que les psys attribuent à la criminalité, plus leurs propres « traitements » font d’eux un virus mortel.

Nous avons une épidémie de la criminalité sur cette planète. Les fausses causes que les psys attribuent à la criminalité, plus leurs propres « traitements » font d’eux un virus mortel.

On ne devrait pas laisser les psys s’en tirer à bon compte pour des traitements qui reviennent à des actes criminels, à la mutilation et au meurtre. Ils ne sont pas au-dessus de la loi. En fait, il n’existe aucune loi qui les protège, car quelle société saine approuverait des crimes contre ses citoyens, même au nom de la « science » ? Les psys devraient être traités comme n’importe quels autres criminels. Au mieux, ce sont des psychotiques dramatisants et dangereux, mais ils sont plus dangereux pour l’ensemble de la société que les psychotiques qu’ils détiennent dans leurs cabinets ou dans leurs maisons de fous, parce qu’ils mentent et trahissent la confiance. Pourquoi le gouvernement les subventionne-t-il, je l’ignore. Ils sont les derniers à qui on devrait laisser le champ libre pour s’occuper d’enfants.

 

La cause de la criminalité

« On ne devrait pas laisser les psys s’en tirer à bon compte pour des traitements qui reviennent à des actes criminels, à la mutilation et au meurtre. Ils ne sont pas au-dessus de la loi. En fait, il n’existe aucune loi qui les protège, car quelle société saine approuverait des crimes contre ses citoyens, même au nom de la « science » ? Les psys devraient être traités comme n’importe quels autres criminels. »