Chacun y gagne dans un monde sans drogue

En organisant des événements pour tous les âges et pour soutenir cette grande cause, le Centenaire de la course anti-drogue à Tsawwassen, au Canada, a permis de sensibiliser les gens au problème de l’abus des drogues et de la toxicomanie, et a fait de la prévention de la toxicomanie un évènement amusant pour toute la famille.

Organisé par la Société pour une Colombie-Britannique sans drogue, province du Canada, en partenariat avec la Fondation pour un monde sans drogue, l’événement avait pour but de sensibiliser les gens au fléau de la drogue en Colombie-Britannique.

« Il y a une énorme crise d’opioïdes dans le pays », a déclaré Wendy Field, codirectrice et porte-parole de l’association. « L’an dernier, plus de 1 533 personnes ont été victimes d’overdoses. Bon nombre d’entre eux sont des jeunes qui font un mauvais choix en prenant de la drogue pour la première fois, et qui en meurent. »

Et d’ajouter : « Nous devons sensibiliser la population aux dangers des drogues et éduquer nos jeunes afin qu’ils puissent prendre une décision éclairée et, en fin de compte, sauver des vies. Nos services sociaux surchargés, notre personnel correctionnel, notre police et nos premiers intervenants ont du mal à faire face à cette crise. »

Les profits de l’événement ont été versés à KidSport Delta et aux clubs Garçons & Filles de la côte Sud de la Colombie-Britannique, qui organisent des activités sportives et parascolaires pour aider à promouvoir un mode de vie sain chez les jeunes.

Les matériaux d’éducation antidrogue de la Fondation sont fournis gracieusement par l’association aux groupes de jeunes, aux organismes d’application de la loi, aux éducateurs, aux enseignants, aux policiers et aux travailleurs communautaires pour les aider dans leur travail de prévention. Ces DVD et livrets très percutants décrivent les drogues les plus couramment consommées, avec leurs différents noms d’usage et leurs effets secondaires.

L’objectif est d’utiliser ces ressources pour que les enfants sachent à quoi s’attendre et puissent prendre des décisions qui leur sauveront la vie.

Après des recherches approfondies, l’humaniste et fondateur de Scientology L. Ron Hubbard a qualifié les drogues d’ « élément le plus destructeur présent dans notre culture actuelle ».