Les chefs religieux remercient les bénévoles pour leurs services après l’incendie de Camp

En novembre 2018, le Camp Fire, le pire incendie de forêt de l’histoire de la Californie, a brûlé 60 000 hectares, tué 85 civils et réduit en cendres 14 000 maisons. Les ministres bénévoles (ministres volontaires) de l’Église de scientologie faisaient partie des chefs religieux qui ont rendu hommage aux bénévoles ayant apporté leur aide à la suite du désastre.

Le souvenir de l’incendie de Camp s’est peut-être estompé pour certains, mais pas pour les bénévoles qui continuent à aider ou les victimes qui luttent encore pour reconstruire leur vie.

Les chefs religieux locaux ont organisé un banquet pendant la Semaine de l’harmonie interconfessionnelle pour remercier ceux qui ont aidé et continuent de le faire. L’événement a été organisé par le révérend Richard Yale, commandant des incidents du diocèse épiscopal de Californie du Nord et recteur de l’église épiscopale évangélique de St. Jean ; Kareem Abouzeid, directeur exécutif de la mission de l’église de scientologie de Chico et le révérend Phillip Zabell de l’Aide luthérienne aux sinistres.

Après la performance des chanteurs talentueux Sounds of the Valley, le recteur Yale a particulièrement remercié le travail de Dennis Day, pasteur (retraité) du Hope Center d’Oroville et de l’église nazaréenne, les ministres bénévoles de l’église de Scientologie, l’ancien aumônier Ed Hall du département du shérif du comté de Butte, ainsi que le pasteur Luke Buyert de l’église Lifespring à Chico.

Le bénévole Ken Kahzal était un excellent exemple pour illustrer l’aide apportée par les bénévoles honorés lors du dîner. En effet, le Camp Fire a détruit sa propre ferme et son entreprise et l’a laissé incertain quant à son avenir. Mais lorsque la ville, nommée ironiquement Paradise, a pris feu, détruisant tout, il a mis de côté ses propres inquiétudes, et est venu aider à son tour. Et il est toujours parmi les bénévoles pour aider les autres.

Les groupes confessionnels locaux et les partenaires communautaires continuent de travailler ensemble dans la région pour fournir des soins mentaux et spirituels aux personnes touchées par la catastrophe. « La souffrance humaine causée par l’incendie a été et continue d’être notre objectif », a déclaré le révérend scientologue Abouzeid.