Le concept de Dieu existe-t-il en Scientologie ?

Absolument.

Ron Hubbard a découvert qu’il y avait huit aspects de la vie, huit impulsions ou élans vers la survie. Nous les appelons les huit dynamiques.

En Scientologie, la notion de Dieu est exprimée dans la huitième dynamique – l’impulsion à exister en tant qu’Infini. On l’identifie également comme l’Être suprême et on peut l’appeler la dynamique de l’Infini ou de Dieu.

En tant que huitième dynamique, le concept de Dieu se trouve au sommet de la survie universelle.

Dans son livre Science de la survie, Ron Hubbard écrit:

« Aucune civilisation dans l’histoire du monde n’a manqué d’affirmer l’existence d’un Être suprême, sauf celles entièrement dépravées et agonisantes. D’après une observation empirique, les hommes dépourvus d’une foi forte et durable en un Être suprême sont moins capables, moins éthiques et ont moins de valeur vis-à-vis d’eux-mêmes et de la société… Un homme qui n’est fidèle à aucune foi est, si l’on se réfère à la seule observation, plus un objet qu’un homme. »

À la différence des religions d’origine judéo-chrétienne, l’Église de Scientologie n’impose pas à ses membres de dogme établi à propos de Dieu. De même que pour l’ensemble de ses croyances, la Scientologie ne requiert pas de l’individu qu’il ait foi en quoi que ce soit. Mais lorsque le niveau de conscience spirituel s’accroît, au fil de l’audition et de la formation de Scientologie, la personne acquiert sa propre certitude de chaque dynamique et, alors qu’elle passe de la septième dynamique (la dynamique spirituelle) à la huitième, elle parvient à sa propre compréhension de Dieu (ou l’Être suprême ou l’Infini) et de sa relation avec lui.

La Scientologie cherche à amener chacun à un niveau de conscience spirituelle où il pourra tirer ses propres conclusions sur la nature de Dieu et sur ce qui l’attend au-delà de cette vie. Ainsi, comme dans de nombreuses religions orientales, le salut en Scientologie passe par un cheminement et une édification spirituelle personnelle.