La destruction de la constitution

La destruction de la constitution

de L. Ron Hubbard

9 juin 1969

 

La destruction de la constitution

Qu’un groupe se livre sciemment et résolument à la destruction de la Constitution et de toute liberté qu’elle peut garantir surprend moins que le fait que beaucoup d’hommes politiques l’acceptent comme force dominante.

Les groupes « nationaux » de santé mentale dans quelque pays que ce soit sont tous membres de la Fédération mondiale de la santé mentale (FMSM). L’ancien président de la FMSM, le communiste Brock Chisholm, tous les cadres de ce groupe et les membres « nationaux » de la santé mentale avouent sans contrainte que leur objectif premier est l’abolition de la Constitution de leur pays.

Aux États-Unis, c’est un crime de prêcher l’abolition de la Constitution. Mais beaucoup de politiciens locaux ou fédéraux sans scrupule non seulement ferment les yeux là-dessus, mais encore tolèrent que ces groupes appréhendent illégalement, torturent et assassinent des citoyens.

Hitler a dit un jour que sa principale arme était « l’incrédibilité ». Personne ne voulait croire ce que les forces de sabotage du Troisième Reich faisaient vraiment parce que leurs plans n’étaient pas croyables.

Ces groupes de façade de la psychiatrie ont un programme très complet de destruction de l’Occident :

  1. La destruction de la Constitution
  2. l’abolition des frontières
  3. l’arrestation facile de n’importe qui
  4. le « droit de torturer ou de tuer
  5. l’abolition de toutes les Églises
  6. la destruction de la moralité sexuelle
  7. la création d’une pénurie de futurs dirigeants en développant une dépendance aux drogues dans les écoles.

On peut trouver tous ces points et d’autres dans les documents de leurs campagnes, dans les conseils qu’ils donnent à leurs membres et chez ces marionnettes que sont leurs partisans politiques.

Les ministères de la « Santé » de presque tous les pays occidentaux sont occupés par des personnes nommées par eux.

La « technologie » qu’ils utilisent est intégralement une technologie de contrôle. Ils n’ont aucunement la prétention de soigner quelqu’un. Pour eux, « traiter » signifie blesser ou tuer.

Ils ont redéfini le fou comme « toute personne incompétente ». Leur définition de compétent est « quelqu’un qui ne s’oppose pas à eux ».

En Californie maintenant, n’importe quel citoyen peut être arrêté et détenu pendant soixante-douze heures, torturé ou tué. Les « praticiens » et les agents qui accomplissent secrètement ces actes sont, de par la loi, à l’abri de toute poursuite judiciaire (LRH fait spécialement allusion à la loi Lanterman-Petris-Short qui autorise la détention psychiatrique de citoyens suspects de comportement déséquilibré pendant 72 heures. De plus, cette loi permet l’usage de drogues et l’emploi de traitements par électrochocs sur ces détenus. Au milieu des années soixante, et largement grâce aux efforts des scientologues, les points essentiels de cette loi furent supprimés par le California State Assembly Bill 1032).

Tout cela semble bien familier. Environ les deux tiers des agents d’espionnage d’Hitler étaient des « médecins ».

les chocs électriques et les opérations au cerveau pour dépersonnaliser les éléments dissidents ont été mis au point par Hitler. Ils n’ont jamais guéri personne.

Les agents de ces groupes et les conseils qu’ils prodiguent à des politiciens marionnettes corrompus se trouvent à la source de l’agitation dans les écoles et les universités.

Voilà l’utopie maintenant en action.

La destruction de toute liberté et de tous droits civils. L’hypocrisie de prétendre que ce sont des gens de la très bonne société qui connaissent leur affaire, voilà tous les ingrédients de la révolution.

Mais tous ces groupes, qui exercent une domination uniforme dans le monde et dont les lignes hiérarchiques remontent tout droit à la Russie, peuvent s’attendre à une terrible surprise.

Depuis que la Scientologie a pris conscience de leur existence, ils ont perdu sept de leurs principaux dirigeants.

Depuis que leurs documents et leurs plans ont été découverts, ils se trouvent menacés de faillite.

Tous les mensonges, fausses accusations et attaques contre la Scientologie proviennent directement de membres de ce groupe. Ils se sont efforcés à grands frais pendant dix-neuf ans d’écraser et d’éliminer toute nouvelle découverte dans le domaine du mental. Ils s’opposent activement à toute efficacité dans ce domaine.

Mais sept de ceux qui se trouvaient au sommet sont hors de combat.

Et leur groupe se dirige vers la faillite parce que nous avons coupé leurs sources de fonds.

Le jour où ils se sont mis à attaquer la Scientologie a été un jour fatal. Elle ne concernait même pas leur domaine. Elle ne s’intéressait pas à eux.

Si vous voulez liberté et paix en Occident, adhérez à la Scientologie.

Les scientologues sont la seule nouvelle force vitale et effective dans le monde d’aujourd’hui.

Et la Scientologie est le seul jeu sur Terre où tout le monde gagne.

 

La destruction de la constitution

« Environ les deux tiers des agents d’espionnage d’Hitler étaient des « médecins ». Les chocs électriques et les opérations au cerveau pour dépersonnaliser les éléments dissidents ont été mis au point par Hitler. Ils n’ont jamais guéri personne. Les agents de ces groupes et les conseils qu’ils prodiguent à des politiciens marionnettes corrompus se trouvent à la source de l’agitation dans les écoles et les universités. Voilà l’utopie maintenant en action. »