Donner vie aux droits de l’Homme dans la plus importante démocratie du monde

L’association Des Jeunes pour les droits de l’Homme en Inde sensibilise le public aux droits universels, en encourageant l’éducation sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme pour aider le pays à s’attaquer aux violences persistantes.

L’Inde, pays de 1,3 milliard d’habitants, parlant 22 langues principales et 720 dialectes, est la démocratie la plus importante et la plus variée du monde. Cependant, bien que la dernière revue périodique de l’ONU ait constaté des améliorations, de graves problèmes de droits continuent d’affliger le pays.

Selon le dernier rapport du département d’État américain sur les droits de l’Homme, les principaux problèmes en matière de droits en Inde sont « les violences commises par la police et les forces de sécurité, comme les exécutions extrajudiciaires, les disparitions, la torture, les arrestations et détentions arbitraires, le viol, les conditions de détention difficiles et mettant la vie en danger et la détention provisoire prolongée ». Cette liste d’abus comprend également en bonne place « l’absence d’enquêtes criminelles ou d’obligation de rendre des comptes dans les cas de viol, de violence domestique, de décès liés à la dot, de crimes d’honneur, de harcèlement sexuel et de discrimination envers les femmes et les filles », ainsi que « la violence et la discrimination fondées sur l’appartenance religieuse, l’orientation sexuelle, la caste ou la tribu, notamment envers les personnes autochtones ».

Le groupe de New Delhi Des Jeunes pour les droits de l’Homme est déterminé à faire une différence drastique dans le paysage des droits de l’homme du pays. Les bénévoles rencontrent les passants régulièrement et prennent soin de leur faire savoir que leurs droits sont protégés par le document internationalement reconnu, la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH).

Déjà en décembre, en l’honneur de la Journée des droits de l’homme, les bénévoles avaient participé à un marathon local où ils ont distribué des brochures contenant les 30 articles de la DUDH. Parmi les participants à la course se trouvaient des personnes handicapées. Ils avaient également lancé une pétition dans un centre commercial populaire à Cannaught Place, au cœur de New Delhi. La pétition demande au gouvernement de veiller à ce que tous les enfants en Inde reçoivent une éducation basée sur la DUDH.

L’association internationale Des jeunes pour les droits de l’homme international considère l’éducation comme la clé d’une amélioration humanitaire durable. Elle est soutenue par les scientologues, donnant ainsi la possibilité de distribuer gratuitement le matériel éducatif sur les droits humains à des éducateurs, des mentors, des associations et des personnes qui cherchent à faire de ce monde un endroit meilleur à vivre.