Les drogues de synthèse deviennent une urgence

Scientologie – Point annuel sur la campagne de prévention contre la drogue : les drogues de synthèse deviennent une urgence

 

L’’Eglise de Scientologie va inclure les drogues de synthèse dans la campagne de prévention et d’’information qu’’elle parraine.

Les drogues de synthèse deviennent une urgenceL’’Eglise de Scientologie internationale vient de terminer son évaluation annuelle de la campagne de prévention et d’’information La vérité sur la drogue. Cette revue est effectuée chaque année en octobre pour évaluer les résultats et identifier de nouvelles questions.

Ces résultats sont ensuite intégrés aux actions de prévention et d’’information de l’’Eglise dans le monde entier.

En 2013, l’’émergence des nouvelles drogues de synthèse apparaît comme le plus important sujet d’’inquiétude.

« Le déferlement des nouvelles drogues de synthèse a créé un paysage complètement différent, car elles sont de plus en plus populaires chez les jeunes »,

explique Bob Adams, porte-parole de l’’Eglise.

Appelées « designer drugs » ou Nouveaux Produits de Synthèse (NPS), les drogues de synthèse sont créées en altérant légèrement la structure moléculaire d’’hallucinogènes ou de substances narcotiques illégales. Comme ces drogues sont légèrement différentes des drogues interdites, elles peuvent être vendues et consommées dans la plupart des pays. Leurs effets sont aussi dévastateurs que ceux des drogues dont elles sont dérivées, voire pires.

« Un changement d’’une ou deux molécules apporté à une substance interdite suffit à en faire une alternative qui, elle, est légale »,

a déclaré Charles E. Grassley, co-président du Groupe du Sénat américain sur le Contrôle international des narcotiques, lors d’’une audience en septembre 2013.

Faciles à trouver sur internet, les drogues de synthèse sont accessibles pratiquement n’importe où pour les jeunes internautes qui sont inconscients des conséquences.

D’’après la Drug Enforcement Agency, les appels reçus par les centres anti-poison américains dus aux drogues de synthèse ont augmenté de 300 %, et 60% des cas concernaient des jeunes de 25 ans ou moins.

Ce fléau touche tous les pays du monde. Le rapport mondial 2013 du Bureau des Nations unies sur les drogues et la criminalité (UNODC) a relevé le problème en Europe, en Asie, aux Amériques, en Afrique et en Océanie – au total, dans 70 pays et territoires représentant 88% des réponses à l’’enquête annuelle de l’’UNODC.

Cette année, les bénévoles de la campagne de prévention de l’’Eglise de Scientologie de Tokyo ont effectué une enquête auprès de 6 000 étudiants de lycées et d’’universités. 75% des personnes interrogées ont déclaré que les drogues de synthèse ne devraient pas être autorisées, mais 13% ont répondu que les gens devraient être libres de décider d’’en prendre et 5,7 % pensent qu’’il n’’y a rien de mal à consommer ces drogues tant qu’’elles ne sont pas interdites.

« Ces résultats correspondent à ce que nous avons observé dans d’’autres pays, d’’où le besoin d’’intégrer ces substances dans notre programme », 

a indiqué Bob Adams.

« Nos bénévoles en parlent dans leurs conférences de prévention et nous soutenons la publication de documents destinés à diffuser largement les informations factuelles sur ces substances et leurs effets dévastateurs. »

En octobre dernier, l’’Église de Scientologie a publié une nouvelle brochure : Scientologie, notre aide – La vérité sur la drogue, Créer un monde sans drogue, afin de répondre aux demandes d’’information sur la campagne de prévention qu’’elle parraine (pour en savoir plus ou pour lire la brochure, visitez le site http://www.scientologie.fr ). L’’année dernière, presque 8 millions de livrets La vérité sur la drogue ont été distribués. Les bénévoles scientologues ont organisé plus de 4 300 actions de prévention dans 27 pays, parmi lesquelles :

  • Des marathons contre la drogue au Royaume-Uni, en Hongrie, en Russie et en République tchèque ;

  • La formation de responsables d’associations pour qu’ils puissent organiser une prévention efficace auprès de leurs membres

  • Des stands et des manifestations d’’information

  • Des partenariats avec les forces de l’ordre, des centres de réhabilitation et des établissements pénitentiaires

  • La mise à disposition de la gamme complète des supports d’’information La vérité sur la drogue dans toutes les églises et missions de Scientologie

Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie, a écrit :

« Cette planète se heurte à un obstacle qui empêche tout progrès social significatif : les drogues et les substances biochimiques. Celles-ci peuvent mettre les gens dans une condition qui non seulement empêche et détruit leur santé physique, mais peut empêcher toute amélioration stable du bien-être mental ou spirituel. »

Contact : Relations presse 01.53.33..52.09