L’environnement commence par son intérieur

Dégradations, insalubrité, nuisances sonores, incivisme et incivilités sont monnaie courante de nos jours. Ce qui amène certains quartiers de Paris et de sa banlieue à devenir de plus en plus invivables.

Les beaux jours sont de retour et il en est de même des activités extérieures, parfois même tardives en soirée. Mais il va falloir se rappeler que les voisins ont droit au calme et au repos.

Pour éviter de faire appel à la police, les bénévoles de l’association Le Chemin du bonheur ont fait leur sortie habituelle, armés de livrets éponymes, cette fois à Argenteuil, en banlieue Nord de Paris, livrets basés exclusivement sur le bon sens. Plus de 2000 livrets ont été distribués dans les immeubles et aux passants.

Le quartier du Val d’Argenteuil est assez populaire avec ses grands ensembles immobiliers dont plusieurs ont été bien rénovés et où les conditions semblent s’améliorer. Cependant malgré l’environnement sympathique avec beaucoup de verdure, la propreté n’est pas au rendez-vous.

Le président de l’association s’est exprimé à ce sujet : « Dans les grands ensembles immobiliers, on constate fréquemment que les parties communes sont en mauvais état : boîtes aux lettres cabossées ou cassées, dégradations sur les murs, détritus jonchant le sol et parfois odeurs douteuses. »

Et d’ajouter en citant un extrait du livret : « Les responsables de la construction et de l’entretien des habitations à loyer modéré sont souvent épouvantés par la rapidité avec laquelle ces ensembles se détériorent. Par définition, les personnes démunies ne possèdent rien ou pas grand-chose. Harcelées de nombreux côtés, elles en viennent à penser qu’elles ne sont pas à leur place dans la société. »

Grâce à leurs actions, les bénévoles veulent aider à faire prendre conscience aux résidents que leur lieu d’habitation commence par les espaces verts autour de leur immeuble et que le hall d’entrée leur appartient en quelque sorte.

Le président a ainsi conseillé : « Ils peuvent donc, à leurs heures perdues, faire quelque chose pour améliorer leur lieu d’habitation en organisant par exemple un ramassage des déchets épars dans les environs et leur hall d’immeuble. »

Et bien sûr selon lui, les habitants en retireraient certainement un certain plaisir à avoir rendu leur environnement plus accueillant et une certaine fierté.

Un bénévole a rappelé cette citation de Martin Luther King : « Tout le monde peut être important car tout le monde peut servir à quelque chose. »

Le but de l’association Le chemin du bonheur est de créer une société qui puisse vivre en sécurité et dans un environnement sain, le livret est le premier code moral non religieux remettant les valeurs morales à leur juste place.

L’auteur du livret, Ron Hubbard, humaniste, a écrit en 1981 : « Le jour où nous pourrons tous avoir confiance les uns dans les autres, la paix régnera sur terre. » Le livret a été distribué en 100 langues dans 186 pays.