Esclavage et torture en France !

Paris : Les bénévoles de l’association Des Jeunes pour les droits de l’Homme ont réalisé un parcours en rollers et trottinettes tout en distribuant des livrets d’information sur les droits de l’Homme. Leur but étant de sensibiliser les Français à la Déclaration Universelle des droits de l’Homme des Nations Unies qui reste trop peu connue de nos jours.

La Déclaration Universelle des droits de l’Homme a été signée à Paris le 10 décembre 1948. Cependant, les droits humains les plus fondamentaux comme le 4ème article « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. », sont régulièrement bafoués et violés en France comme dans beaucoup d’autres pays !

En janvier 2017, un français de 31 ans a été mis en examen pour « traite d’être humain » et « actes de torture et de barbarie ». Il aurait retenu prisonnier un homme Serbe, chez lui dans le Var. Le français est soupçonné de l’avoir humilié, frappé et maltraité pendant plusieurs mois, réduisant ainsi la victime à l’état d’esclave. L’homme était frappé violemment tous les jours, ses mains étaient écrasées sur des morceaux de verre, il subissait des coups de cutter et des coups de batte de base-ball. L’auteur de cette torture est également poursuivi pour extorsion de fonds, violences aggravées sur sa concubine et sur un enfant de 4 ans.

L’article 5 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme dit : « Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

Voilà pourquoi nos bénévoles de l’association Des jeunes pour les droits de l’Homme sont sur le terrain et distribuent les livrets : « Les droits de l’Homme, qu’est-ce que c’est ? ». Ces livrets, simples et accessibles à tous, informent sur les 30 articles de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme.

L’association Des jeunes pour les droits de l’Homme est une organisation à but non lucratif fondée en 2001 par le Dr Mary Shuttleworth, éducatrice, qui est née et a grandi à l’époque de l’apartheid en Afrique du Sud. Elle a été témoin des actes dévastateurs de la discrimination et de l’absence des droits de l’Homme. Le but de l’association est d’enseigner leurs droits et devoirs aux jeunes et de les inciter à devenir des fervents défenseurs pour la Paix.

Pour plus d’information : http://fr.youthforhumanrights.org/
Contact presse : Martine Rhein – droitsdelhomme.france@gmail.com