Fréquentation importante chez les ministres bénévoles

Paris – Les ministres bénévoles de l’Eglise de Scientology ont installé samedi leur tente jaune à Beaubourg près de la fontaine Stravinsky pour informer les passants de leurs activités.

Bien que Paris soit l’une des villes les plus convoitées au monde, là comme partout, les gens ont des soucis et des problèmes à résoudre. C’est pourquoi, samedi après-midi, une trentaine de ministres bénévoles de Scientology ont décidé d’installer leur tente jaune à Beaubourg, près de la fontaine aux automates, où de nombreux Parisiens et habitants de la banlieue, ainsi que les touristes viennent flâner, faire des selfies et manger de bonnes crêpes.

À l’intérieur de la tente, les passants ont découvert des panneaux explicatifs qui présentaient des domaines aussi variés que l’amélioration de la communication, l’éducation des enfants, l’établissement et la réalisation d’objectifs, la lutte contre l’illettrisme, l’alcoolisme ou encore la toxicomanie.

Un bénévole a expliqué : « Aujourd’hui, les gens sont très intéressés de découvrir qui nous sommes, ce qu’on fait car ils ne nous connaissent pas. Les sujets que l’on présente sont des préoccupations courantes et dont on ne parle pas assez. Les ministres bénévoles interviennent dans le monde entier avec des ONG, les pompiers, et la Croix rouge lors de catastrophes naturelles car ils ont eu une formation. »

« Lors de ces désastres, mise à part l’aide pour les services de base, les ministres mettent en place un centre de formation local qui apporte les outils pratiques pour aider à repartir dans la vie. On a étendu ce service sur Internet à toute personne désireuse d’aider, elle peut faire une formation à distance, » a-t-il ajouté.

Cette formation est basée sur les travaux de recherche du fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard, exécutés au milieu des années 1970. L’une des actions les plus populaires faites sous la tente sont les procédés d’assistance de Scientologie. Ce sont des techniques mises au point par M. Hubbard pour soulager les douleurs en s’attaquant aux facteurs spirituels des maladies et des blessures.

En créant le programme des ministres bénévoles, L. Ron Hubbard avait écrit : « Si un individu n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence dans cette société, il peut faire quelque chose. Il peut devenir un ministre bénévole et aider à civiliser cette société, à lui apporter conscience, bonté et amour, et à la libérer du calvaire en y instillant confiance, décence, honnêteté et tolérance. »

Contact presse : Relations publiques – 06.22.75.75.20