Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 2)

La persistance à aider les autres quoi qu’ils fassent

[…] Le pardon n’est pas une caractéristique, s’il en existe, de la sainteté. « Pardonner » consiste à accepter le caractère mauvais de l’acte. Il n’y a pas de raison de le faire. De plus, il faut étiqueter l’acte comme mauvais pour pouvoir le pardonner. Le « pardon » est une action de niveau inférieur et relève plutôt du domaine de la critique. Une personne véritablement grande se refuse simplement à changer face aux mauvaises actions dirigées contre elle – et elle aime ses semblables parce qu’elle les comprend.

Après tout, le piège est le même pour tout le monde. Certains n’en sont pas conscients, certains en sont devenus fous, certains agissent comme ceux qui les ont trahis. Mais tous, absolument tous, sont dans le même piège : généraux, balayeurs, présidents, détraqués. Ils agissent comme ils le font parce qu’ils sont tous soumis aux mêmes pressions cruelles de cet univers.

Certains d’entre nous subissent ces pressions et continuent malgré tout à faire leur travail. D’autres ont succombé depuis longtemps et délirent, torturent, se donnent en spectacle comme les esprits égarés qu’ils sont.

Nous pouvons comprendre au moins une chose : la grandeur n’est pas le fruit des guerres cruelles ni de la célébrité. Elle procède du fait de rester fidèle à son sens moral, de la persistance à aider les autres quoi qu’ils fassent, pensent ou disent et, malgré la violence des attaques dirigées contre soi, de persévérer sans modifier son attitude fondamentale envers l’Homme.

Dans cette mesure, la vraie grandeur dépend d’une sagesse totale. Ils agissent ainsi parce qu’ils sont ce qu’ils sont : des êtres pris au piège, écrasés sous un poids intolérable. Et s’ils en ont perdu la raison jusqu’à ordonner l’anéantissement de nations entières à cause d’interprétations incorrectes, on peut encore comprendre la raison de leur acte et l’étendue de leur folie. Mais pourquoi changer et se mettre à haïr parce que d’autres se sont égarés et que leur sort est trop cruel pour qu’ils puissent y faire face ? […]

 

Voir partie 3

Ce texte, écrit par Ron Hubbard, est disponible dans son entièreté sur le site : http://www.lronhubbard.fr/articles-and-essays/what-is-greatness.html