Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 3)

La véritable leçon est d’apprendre à aimer

 

[…] La justice, la pitié, le pardon sont de peu d’importance à côté de l’aptitude à ne pas changer en dépit de la provocation ou des défis. On doit agir, on doit préserver l’ordre et le sens moral. Mais on doit se garder de la haine ou de la vengeance. Il est vrai que les êtres sont faibles et causent du tort. L’Homme est fondamentalement bon, mais il lui arrive de mal agir.

Il n’agit mal que lorsqu’il agit pour assurer l’ordre et la sécurité d’autrui et le fait sous l’emprise de la haine. Ou lorsque les mesures disciplinaires qu’il prend ne sont fondées que sur son propre désir de sécurité et ne tiennent pas compte d’autrui ; ou pire encore, lorsqu’il n’agit que par cruauté.

Ne préserver aucun ordre du tout est un acte de démence. Il suffit de regarder les biens et l’environnement des fous pour s’en persuader. Les gens capables maintiennent les choses en ordre. Quand la cruauté maintient un peuple dans un état de domination au nom de la discipline, ce peuple a reçu des leçons de haine. Et ce peuple est condamné.

La véritable leçon est d’apprendre à aimer. Celui qui veut traverser la vie sans blessures doit apprendre cela – n’utilisez jamais ce qui vous est fait pour justifier la haine. Ne cherchez jamais vengeance.

Cela demande une force réelle d’aimer l’Homme. Et de l’aimer en dépit de toutes les invitations contraires, de toutes les provocations et de toutes les raisons de ne pas le faire. Le bonheur et la force ne durent qu’en l’absence de haine. Haïr mène au désastre. Aimer mène à la force. Aimer en dépit de tout est le secret de la grandeur. Et il se peut très bien que ce soit le plus grand secret de cet univers.

Ron Hubbard

 

Ce texte, écrit par Ron Hubbard, est disponible dans son entièreté sur le site : http://www.lronhubbard.fr/articles-and-essays/what-is-greatness.html