Les héros des droits de l’Homme récompensés

Le beau théâtre Gerolamo, au centre de Milan, était comble pour le 11ème Gala annuel des droits de l’Homme. Des réalisations humanitaires ont été récompensées.

Les projets de l’association pour les droits de l’Homme et la tolérance soutenue par l’Eglise de Scientologie de Milan ont été parrainés par la Lombardie, la Ligue des consulats d’Italie du Nord, d’Amérique du Sud, et des Caraïbes.

L’association a décerné des prix spéciaux à trois héros des droits de l’Homme pour leurs réalisations exceptionnelles : le Dr. Cristina Fazzi, Gianfranco Ranieri et l’association Rock No War ainsi que son président Giorgio Amadessi.

Dr. Fazzi est connue comme « le médecin de la forêt ». Missionnaire vivant en Zambie depuis 18 ans, elle a d’abord travaillé pour l’Union médicale missionnaire italienne puis comme directrice médicale du projet Mayo-Mwana où elle sert 25 000 familles dans quatre bidonvilles de la périphérie urbaine de Ndola. Elle a veillé à la création d’un foyer pour enfants orphelins à Ndola, un centre social à Silangwa et une clinique pour les soins aux enfants sous-alimentés et aux femmes enceinte.

Gianfranco Ranieri a cofondé l’organisation Karibuni à but non lucratif pour lutter contre la pauvreté, la santé et l’éducation au Kenya. Il a été président de Karibuni ces 14 dernières années. Il a veillé à l’ouverture d’écoles desservant environ 5000 étudiants, et des cliniques de santé qui voient plus de 500 patients chaque mois. Il a ouvert une école pour 100 enfants handicapés, construit des pépinières, une maternité, une clinique pédiatrique et une école secondaire, et a créé 10 puits d’eau potable pour au moins 6 000 personnes. Il a financé 300 petites entreprises grâce à des programmes de microcrédit.

Le président de Rock No War, Giorgio Amadessi, a été inspiré pour créer son projet après avoir donné un concert à Sarajevo pendant la guerre de Bosnie. Le groupe se produit dans des zones de guerre et des zones sous-développées et pauvres et réalise des projets financés par des événements sportifs et des concerts caritatifs. Le groupe a parrainé un barrage pour un hôpital au Zimbabwe et un programme pour l’adoption d’orphelins de Madagascar et du Zimbabwe, des centres pour enfants victimes d’exploitation sexuelle au Cambodge et au Laos, un hôpital, une maison pour enfants aveugles, une école et une clinique à Madagascar, des écoles au Pérou et au Chili, etc.
Après le tremblement de terre à Emilia, en Italie, Rock No War a financé la construction d’une nouvelle école maternelle et pris soin des personnes âgées et handicapées victimes du tremblement de terre.

L’association pour les droits de l’Homme et la tolérance est un partenaire des Jeunes pour les droits de l’Homme et mène un projet d’éducation aux droits de l’Homme dans 195 pays, basé sur des outils traduits en 27 langues.

Le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard, déclarait « qu’il est vital que tous les hommes de pensée exhortent leurs gouvernements à mener des réformes radicales dans le domaine des droits de l’homme ».