La véritable histoire de la Scientologie (partie 1)

Les marchands de chaos

La véritable histoire de la Scientologie est simple, concise et directe. Elle est vite racontée :

1. Un philosophe développe une philosophie sur la vie et la mort.
2. Des gens la trouvent intéressante.
3. Des gens constatent qu’elle marche.
4. Des gens la transmettent à d’autres.
5. Elle croît.

Lorsque nous examinons ce très bref et très juste récit, nous voyons qu’il doit y avoir dans notre civilisation quelques éléments extrêmement perturbateurs pour que l’on puisse croire autre chose à propos de la Scientologie.

Ces éléments perturbateurs sont les marchands de chaos. Ils font commerce de confusion et de bouleversement. Ils gagnent leur pain quotidien en créant le chaos. Si le chaos venait à diminuer, leurs revenus en feraient autant.

Le politicien, le reporter, le toubib, le fabricant de drogues, le militariste et le fabricant d’armes, la police et le croque-mort, pour nommer la tête de liste, ne s’engraissent que grâce à « un environnement dangereux ». Même des individus et des membres d’une famille peuvent être des marchands de chaos.

Il est dans leur intérêt que l’environnement semble aussi menaçant que possible, car alors seulement peuvent-ils en tirer profit. Leurs ressources, leur force et leur puissance augmentent de façon directement proportionnelle à la quantité de mauvais présages qu’ils peuvent propager dans l’entourage des gens. Grâce à ces menaces, ils peuvent à coup sûr extorquer des fonds, des crédits, de plus grands tirages et des récompenses pour leurs bons services. Ce sont, en un mot, les marchands de chaos. Ils pensent que s’ils omettaient de créer ce chaos, de l’acheter et de le vendre, ils se retrouveraient sans le sou.

Par exemple, nous parlons vaguement de la « bonne presse ». Existe-t-il une chose pareille aujourd’hui ? Parcourez un journal. Vous voyez quelque chose de bon sur la première page ? Au contraire, ce ne sont que meurtres et mort subite, discorde et désastre. Et même, comme si ce n’était pas assez lugubre, ces rumeurs sont déformées pour sembler pire qu’elles ne le sont.

Ce sont ces oiseaux de malheur qui fabriquent froidement « un environnement dangereux ». Les gens n’ont pas besoin de ces nouvelles ; et s’ils en avaient besoin, il leur faudrait des faits et non pas des tragédies. Mais si vous tapez suffisamment fort sur quelqu’un, vous pouvez l’amener à se débarrasser de son argent. C’est une méthode d’extorsion élémentaire. C’est comme cela qu’on vend les journaux. Le choc les accroche.

[…]

Voir partie 2

La véritable histoire de la Scientologie est un texte écrit par le fondateur de la religion de Scientologie, Ron Hubbard.