Hongrie : les scientologues marchent pour la liberté religieuse pour tous

Alors qu’on célébrait la Journée internationale des droits de l’Homme, quelque 1 500 scientologues de toute l’Europe ont manifesté à Budapest pour soutenir la liberté religieuse pour la Scientologie en Hongrie et pour les membres de toutes confessions attaqués par la nouvelle loi hongroise sur la religion.

Des scientologues de 27 pays se sont réunis à Budapest, en Hongrie, début décembre, pour protester contre la suppression de la liberté religieuse dans ce pays.

Environ 1500 scientologues se sont rassemblés sur une des places du centre-ville et se sont rendus au Palais présidentiel. Arrivés là, ils ont lu une proclamation sur l’importance de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies (DUDH) dont le 69ème anniversaire était célébré dans le monde entier. Parmi les 30 articles garantis par la DUDH figure celui de la liberté de religion, un droit violé par la nouvelle loi hongroise sur la religion.

L’ex-Miss Monde du Venezuela, l’actrice Ruddy Rodriguez, avait rejoint le défilé. Scientologue éminente, agissant dans les campagnes humanitaires soutenues par l’Église, elle a déclaré que la tolérance religieuse était la pierre angulaire de la paix.

«La vérité ne peut pas être dissimulée longtemps… car elle se manifestera doucement ou de façon explosive», a déclaré le célèbre auteur hongrois, István Nemere, qui a vécu les années de répression de la dictature communiste hongroise.

« Nous sommes à la croisée des chemins pour la liberté religieuse en Hongrie », a déclaré Attila Miklovicz, directeur des affaires publiques de l’Eglise de Scientologie de Budapest. « C’est la même situation que celle que nous avons connue il y a 80 ans. Ce qui doit maintenant être déterminé, c’est si nous nous tournons vers la liberté et la paix ou revenons au Moyen Age de la discrimination. »

En 2011, le gouvernement Viktor Orbán a pris la décision de priver de leurs droits des centaines de religions, y compris l’Église de Scientologie, les dépouillant de leur reconnaissance officielle et de leur exonération fiscale.

Miklovicz a prononcé, devant le Palais présidentiel, un discours dont une copie a été remise au bureau du président, avec une édition spéciale du livret Le Chemin du bonheur, le code moral non religieux basé sur le bon sens écrit par l’humaniste et fondateur de la Scientologie L. Ron Hubbard. Le livre inclut le précepte Apportez votre soutien à un gouvernement conçu et œuvrant dans l’intérêt de tous.

La manifestation s’est terminée par la lecture du Credo de l’Église de Scientologie, qui comprend la croyance «que tous les hommes ont les droits inaliénables à leurs propres pratiques religieuses et la réalisation de celles-ci».

Contact presse :
Relations publiques
01.53.33.52.09