Aider le Japon à regarder vers l’avenir

Un mois après la catastrophe : les ministres volontaires de Scientologie renforcent leurs équipes pour aider le Japon à regarder vers l’avenir

tsunami au Japon

Le 11 mars, les ministres volontaires de Scientologie ont mobilisé une équipe qui a été envoyée en reconnaissance pour évaluer les dégâts provoqués par le tremblement de terre de magnitude 9.0 et le tsunami, afin de déterminer la façon d’organiser les secours. Quatre groupes de ministres volontaires ont été déployés dans le nord-est du Japon pour aider les survivants à Kesennuma (photo) et dans d’autres zones de la préfecture de Miyagi.

Tsunami Japon

Une équipe de ministres volontaires arrive de Taiwan pour aider les survivants du tsunami du 11 mars au Japon.

Aujourd’hui, un mois après ce qu’on appelle là-bas Higashi Nihon Daishinsai, « le grand tremblement de terre du Japon oriental, » environ 160 000 personnes déplacées subsistent encore dans des centaines d’écoles, d’hôpitaux et de gymnases transformés en abris de fortunes. Les ministres volontaires de Scientologie apportent depuis le début un soulagement physique et personnel aux survivants et d’autres sont en route pour prendre le relais.

Une heure après le tremblement de terre de magnitude 9 qui a touché la côte est du Japon le 11 mars dernier, les responsables du centre des ministres volontaires de Scientologie à Los Angeles commencèrent à rassembler les informations en provenance des bénévoles japonais afin de planifier et de coordonner les équipes de secours. 4 équipes de ministres volontaires ont été mobilisées et envoyées en reconnaissance pour évaluer les dégâts subis par la préfecture de Miyagi pendant qu’une autre équipe, à Tokyo, commençait à coordonner les logistiques  pour les ministres volontaires japonais venant de tout le pays et ceux qui se préparaient à venir de l’étranger.

ministres volontaires de Scientologie au Japon

Les ministres volontaires ont apporté leur aide pour la distribution de denrées de première nécessité.

Le 15 mars, le centre de Los Angeles organisa le premier vol pour envoyer au Japon des spécialistes  des recherches et des secours de l’association Los Topos, qui s’est fait connaître au niveau international l’an dernier grâce au sauvetage spectaculaire de survivants de Haïti qui étaient restés une semaine ou plus sous les décombres de Port-au-Prince. Ayant constaté l’efficacité des ministres volontaires avec lesquels ils avaient collaboré étroitement en Haïti, de nombreux membres de Los Topos ont suivi une formation de ministre volontaire au cours de l’année passée. Plusieurs d’entre eux arrivaient directement de Christchurch, Nouvelle-Zélande, où ils avaient été au secours des survivants après le tremblement de terre qui a ébranlé cette ville en février dernier.

Depuis la catastrophe, les équipes de secours d’urgence des ministres volontaires de Scientologie japonais ont aidé plus de 48 000 personnes déplacées dans des dizaines de refuges, distribuant de la nourriture, de l’eau et du matériel et administrant des procédés d’assistance de Scientologie (ou assists). Les assists, souvent présentés comme « les premiers secours spirituels« , aident quelqu’un à surmonter les effets des pertes, du choc et du traumatisme et permettent de se rétablir plus rapidement en s’adressant aux facteurs spirituels et émotionnels des divers maux.

mobilisation après catasrophe du Japon

Sous 24 heures après la catastrophe, une équipe de spécialistes mexicains des recherches et des secours, de l’association Los Topos, s’est rassemblée à Mexico pour élaborer les aspects logistiques de leur voyage au Japon (financé par les ministres volontaires). De nombreux membres de Los Topos sont eux-mêmes formés en tant que ministres volontaires, et tous portent le symbole des ministres volontaires sur leur uniforme orange.

« Ici, les gens ont perdu énormément, » a dit un ministre volontaire japonais, « mais grâce aux procédés d’assistance de Scientologie ils peuvent accepter ce qui s’est produit et commencer à faire des plans pour l’avenir. »

Le responsable des équipes de secours à Onagawa apprécie l’aide apportée par l’équipe de secours d’urgence des ministres volontaires de Scientologie :  » J’ai entendu de nombreux rescapés dire qu’ils se sentaient bien, détendus, soulagés et délivrés du traumatisme de cette catastrophe après que cette association ait utilisé la technique des « assists » développée par Ron Hubbard. »

Un élu de la ville d’Hashikami a remercié les ministres volontaires, indiquant que les services qu’ils rendent ne se trouvent nulle part ailleurs.

Dans les refuges de Kesennuma, d’Onagawa, de Watari et de Sendai, les ministres volontaires ont administré plus de 7 000 assists et en administrent des centaines par jour.

Voici quelques commentaires entendus dans les refuges pendant les procédés d’assistance : « Je n’arrive pas à croire que j’aie reçu une telle aide dans un moment comme celui-ci » ; « cela m’a soulagé du choc du tremblement de terre« .

Un homme dont le commerce a été balayé par le tsunami était très abattu au début de son assist, mais à la fin il est parti en fredonnant, déclarant aux ministres volontaires qu’il avait l’intention de reconstruire son auberge le plus vite possible.

aide après le tsunami du Japon

Les spécialistes des recherches et des secours de l’association Los Topos, dont le transport au Japon a été organisé par les ministres volontaires.

D’autres ministres volontaires sont en route ou en train de se préparer à venir rejoindre les bénévoles japonais pour un mois au minimum.

###

Le programme des ministres volontaires de Scientologie a été lancé en 1976 par le fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard. Il y a aujourd’hui des centaines de milliers de personnes formées aux techniques des ministres volontaires, dans 185 pays.

 

 

 

survivants du tsunami au Japon

Les ministres volontaires en train d’aider des survivants dans un refuge à Onagawa, Japon. De nombreux hôpitaux, écoles et gymnases ont été transformés en refuges.

procédés d'assistance après le tsunami au Japon

Les ministres volontaires de Scientologie ont administré des procédés d’assistance de Scientologie dans les refuges pour personnes déplacées.

secours tsunami japon

Les assists, souvent présentés comme « les premiers secours spirituels », aident quelqu’un à surmonter les effets des pertes, du choc et du traumatisme et lui permettent de se rétablir plus rapidement.

aider les survivants du tsunami au Japon

L’équipe de Sendai des ministres volontaires de Scientologie – le travail est dur, mais tout le monde a le moral.