La Croix-Rouge – un prêtre catholique – des scientologues en Hongrie pendant la Covid19

Hongrie – Au milieu de la crise post-pandémique, une fois que le confinement et les restrictions ont été levés ou réduits dans la plupart des pays d’Europe, des bénévoles de l’Eglise de Scientology volontaires ont continué à aider les personnes dans le besoin en Hongrie.

Un nouveau type de catastrophe a touché de nombreuses vies dans le monde entier suite à la pandémie. Soufrant non seulement du risque d’infection, beaucoup ont souffert des effets économiques de cette pandémie et ont été touchés par les restrictions. Certains ont même soudainement perdu leur emploi.

Les Ministres Volontaires (VM) hongrois de Scientology se sont rassemblés pour intervenir rapidement sur les lieux.

Timea Vojtilla, dirigeant les actions des scientologues bénévoles en Hongrie, a déclaré au média The Social News in EU que « les Ministres Volontaires de Scientology sont bien connus pour intervenir et offrir leur aide dans toutes sortes de situations catastrophiques telles que les tremblements de terre, les tsunamis, les incendies de forêt, etc. en apportant un soulagement spirituel à ceux qui ont été blessés et en les aidant à reprendre leur vie en main. La devise étant ‘On peut y faire quelque chose’. »

Une fois le constat des besoins établi, les bénévoles avaient ainsi fourni à l’hôpital 300 kilos de fruits frais, de rafraîchissements et de collations à distribuer aux infirmières, aux médecins et aux autres travailleurs de l’hôpital. Peu de temps après, la Croix-Rouge, qui est l’une des organisations caritatives les plus anciennes et les plus connues de Hongrie, a reçu des denrées non périssables que les Ministres Volontaires ont collectées et qui ont ensuite été distribuées aux familles et aux personnes âgées dans le besoin.

De plus en plus de personnes se sont tournées vers les organisations caritatives pour demander de l’aide, en particulier celles qui n’avaient pas ou très peu d’économies.

Les scientologues ont recueilli davantage de dons et ont fourni en moyenne 1 à 1,5 tonne d’aliments durables à différentes organisations caritatives, et comme le bouche-à-oreille s’est vite répandu, les demandes d’aide se multipliaient provenant de différentes régions de Hongrie.

Vojtilla a déclaré : « Nous sortons chaque semaine, parfois plus d’une fois, pour essayer de répondre autant que possible aux demandes d’aide, en aidant le facteur vital le plus fondamental de la vie : la nourriture ! » Les dons ont porté non seulement sur des aliments de base pour la cuisine tels que du sucre, du sel, des pâtes, des conserves, de l’huile, etc., mais aussi sur des fruits frais, des légumes, des œufs, du fromage, du lait, des saucisses et, en pensant aux enfants, sur du cacao, du pudding, des chocolats et différentes collations.

Les VM ont également contribué à soutenir différentes autres religions, et c’est un prêtre catholique, après avoir reçu une tonne de dons de nourriture de la part des VM, qui a déclaré que sa « petite chapelle de campagne a toujours été un refuge au cours de ses cent ans d’existence, même lors des pandémies passées » et qu’il « était heureux de recevoir des dons de scientologues. Il distribuait volontiers la nourriture à tous ceux qui en avaient besoin dans sa ville, quelle que soit leur religion ou leur conviction ». Il est fondamental que les églises unissent leurs forces pour apporter du réconfort.

Timea Vojtilla a tenu à ajouter : « Nous aimons aider les autres ! Et probablement la partie la plus précieuse est le travail d’équipe lorsque nous pouvons unir nos forces à celles des autres ! Nous sommes tellement plus forts ensemble ! Donner un coup de main à ceux qui sont blessés est un honneur. Je suis très heureuse de voir combien de personnes ont uni leurs forces dans cette confusion du Covid-19 et n’ont pas laissé tomber les autres. Le Covid19 n’a pas fait de discrimination entre une religion ou une autre, une ethnie ou une autre, c’est pourquoi nos VM ont également aidé à Bodvalenke dans un village gitan célèbre pour sa fresque murale, un orphelinat en Transilvanie, et un foyer d’enfants à Budapest. »

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.72.72.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

 

La Croix-Rouge - un prêtre catholique – des scientologues en Hongrie pendant la Covid19