La Scientology a posé les jalons d’une voie non cartographiée

Aujourd’hui, en raison de la situation sanitaire nationale, ne pouvant pas célébrer le 109e anniversaire de L. Ron Hubbard, l’Église de Scientology souhaite vous inviter à vous connecter en streaming à la chaîne Scientology Network.

Cette chaîne diffuse différents documentaires sur ce qu’est la Scientology, les campagnes humanitaires, les nouvelles églises, etc. incluant également un épisode sur la vie extraordinaire de L. Ron Hubbard, racontée de sa propre voix. Après avoir côtoyé diverses cultures, les observations recueillies lui ont apporté une compréhension essentielle de la nature de l’Homme, ce qui influencera son travail novateur sur le mental humain.

Lafayette Ronald Hubbard est né le 13 mars 1911 à Tilden, Nebraska. Son père, Harry Ross Hubbard, officier de la marine américaine, est constamment obligé de déménager avec sa famille pour des raisons de service. Sa mère, Ledora May, une femme d’une grande culture, une rareté pour l’époque, commence bientôt à lui apprendre à lire et à écrire et à lui donner, entre deux voyages, non seulement l’éducation scolaire nécessaire, mais aussi à lui faire lire des œuvres classiques de Shakespeare et des philosophes grecs.

A treize ans, le plus jeune aigle scout de l’histoire

A treize ans, il devient le plus jeune aigle scout de l’histoire, signe avant-coureur de ce que la vie commune n’est pas pour lui.

En 1927, à l’âge de seize ans, Ron entreprend le premier de ses longs voyages en Asie, afin d’étudier les peuples et la culture orientale.

Il fait la connaissance du dernier d’une lignée de magiciens chinois et parvient également à entrer dans les monastères bouddhistes tibétains. Il passe des semaines avec des tribus tartares et même avec des groupes nomades mongols.
À tout juste 19 ans, Ron Hubbard a déjà parcouru près d’un demi-million de kilomètres, effectuant des voyages non seulement en Chine mais aussi au Japon, sur l’île de Guam, aux Philippines et dans d’autres régions de l’Est.

La Dianétique, le pouvoir de la pensée sur le corps

De retour aux États-Unis en 1929, Ron reprend ses études. Après avoir fréquenté la Swavely Prep School à Manassas, en Virginie, il est diplômé de la Woodward School for Boys à Washington. Il s’inscrit ensuite à l’université George Washington où il étudie l’ingénierie et participe à l’un des premiers cours de « physique moléculaire et atomique », et dans le journal duquel, « The University Hatchet », il publie son premier article : « Tah ».

Enfin, le 9 mai 1950, après l’avoir annoncé par deux articles très lus et un manuscrit distribué l’année précédente, Ron Hubbard publie « La Dianétique, le pouvoir de la pensée sur le corps », un livre qui reste sur la liste des meilleures ventes du New York Times pendant 28 semaines d’affilée, suscitant un intérêt impressionnant et continue d’intéresser les gens de toutes les nationalités. Il s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires et a été traduit en 53 langues, un record que le « Guinness Book of Records » n’a pas manqué de signaler dans son édition.

Il y avait là, chez cet être appelé Homo sapiens, beaucoup trop d’inconnues

L. Ron Hubbard poursuivit ses recherches de façon continuelle et méthodique et a commencé, au début de l’année 1951, à se débattre avec un autre sujet hautement philosophique. La Dianétique représentait l’explication définitive du mental humain et dans son compte rendu, il a expliqué : « Plus on cherchait, plus on en venait à comprendre qu’il y avait là, chez cet être appelé Homo sapiens, beaucoup trop d’inconnues. »

Les recherches qui suivirent, commencées quelque vingt ans plus tôt, se révélèrent absolument capitales. L. Ron Hubbard écrivit : « J’ai entrepris d’investiguer les fondements de la vie, de l’univers physique et du comportement humain. » Et si de nombreuses personnes avant lui avaient « emprunté cette voie non cartographiée », comme il l’a ajouté, elles n’avaient laissé aucun point de repère. Néanmoins, au début du printemps 1952, au cours d’une conférence décisive qu’il donna à Phoenix, en Arizona, il annonça le résultat de cette recherche : la Scientologie. La philosophie religieuse appliquée de la Scientologie est contenue dans des centaines de livres et dans plus de 3000 conférences enregistrées.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
public-affairs-office@scientology.net