Le tour du monde une fois de plus au nom des droits de l’Homme

La tournée internationale « Des Jeunes pour les droits de l’Homme » a eu lieu pour la 16e année. L’objectif : faire des droits de l’Homme une réalité en sensibilisant et en faisant connaître la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH).

« Je crois en l’outil incroyablement puissant de l’éducation pour opérer un changement », a déclaré Mary Shuttleworth, présidente de l’association internationale Des jeunes pour les droits de l’Homme, que l’on retrouve dans un épisode de la série « Des voix pour l’humanité » sur la chaîne de télévision de Scientology.

Depuis 2004, elle a visité environ 90 pays au nom des droits de l’Homme. Et au cours de ses 15 tournées annuelles, elle a inspiré des responsables gouvernementaux, des dirigeants de la société civile, des organisations non gouvernementales et des éducateurs pour qu’ils sensibilisent à leur tour les jeunes de leurs pays aux droits de l’homme, car la première étape dans la mise en œuvre de ces droits pour tous est de comprendre ce que sont ces droits.

Mary Shuttleworth pense qu’il est important de rencontrer les habitants dans leurs pays afin d’observer directement les problèmes et les défis auxquels ils sont confrontés, les encourager et contribuer à leurs efforts. La première de ces tournées a eu lieu lorsqu’elle a été invitée par plusieurs responsables gouvernementaux, chefs religieux et éducateurs à venir dans leurs pays. Elle a pris conscience de deux choses : d’une part, que des personnes de divers niveaux de la société et de divers milieux religieux et éducatifs sont d’accord avec les concepts exprimés dans la DUDH. Et d’autre part, qu’ils ne connaissaient pas ces droits.

« Ce n’est pas une question de coût de l’enseignement des droits de l’homme mais de ce qu’il en coûterait de ne pas le faire. » – Dr. Mary Shuttleworth

Sur chaque tournée, Mary Shuttleworth rencontre des chefs d’État, des représentants de l’ONU, des chefs religieux et communautaires et des éducateurs. En visitant des écoles, des centres d’accueil et des orphelinats, elle comprend mieux les problèmes du pays. Elle organise et assiste à des conférences et établit des partenariats, et monte des groupes et associations locales affiliés dans chaque lieu qu’elle visite.

Durant cette 16ème tournée annuelle, elle a visité 10 pays : Afrique du Sud, Angola, Ethiopie, Suisse, Italie, Taïwan, Japon, Mexique, États-Unis et Népal. Elle présentera les réalisations de sa tournée lors de la Conférence ‘Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale’ au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève, à des conférences en Asie, au Mexique, à Washington D.C. et enfin au Népal.

Elle envisage de rencontrer des responsables de l’Union africaine, des ambassadeurs des Nations Unies, des commissions nationales des droits de l’Homme et des ministres de la Justice et de l’Éducation de divers pays.