Les auditeurs ont-ils un code de conduite ?

Oui.

L’auditeur respecte et applique un code de conduite appelé Code de l’auditeur. Cet ensemble de règles rigoureusement suivies garantit que la personne recevant de l’audition en retire tous les bienfaits. Le Code de l’auditeur a évolué au cours des nombreuses années d’observation et c’est le code moral qui régit la conduite d’un auditeur.

L’audition réussit au mieux lorsque l’auditeur règle sa conduite sur ce Code. Par exemple, l’auditeur ne suggère jamais à la personne qu’il audite ce que celle-ci doit penser d’elle-même. Et il ne se prononce jamais sur ce qui fait l’objet de l’audition. L’un des buts de l’audition est de rendre à l’individu sa certitude en son propre point de vue ; l’auditeur qui donne une évaluation personnelle ne fait qu’empêcher la personne auditée de parvenir à ce but. Toute évaluation personnelle est donc proscrite par ce Code ;

L’audition doit s’effectuer dans un climat de totale confiance ; aussi, comme avec les ministres d’autres religions, le Code de l’auditeur exige que les déclarations des paroissiens soient traitées dans une compète confidentialité.

Les qualités mises en exergue par le Code de l’auditeur sont les qualités les plus appréciées. Un auditeur fait preuve de gentillesse, montre de l’affinité, de la patience et d’autres vertus semblables afin d’aider la personne qu’il audite à faire face à ce qui la bouleverse ou lui cause des difficultés.