Les échecs

Bien qu’une grande partie des conséquences d’un partenariat entre la psychiatrie et les gouvernements auxquels LRH fait référence soient assez évidentes, son article « Échecs » de 1969 aborde un sujet relativement peu connu à l’époque : la barbarie psychiatrique et les camps de la mort. Autrement dit, avant la formation de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme en 1969, les seules informations diffusées sur les véritables homicides de la psychiatrie se limitaient aux nations de l’autre côté du rideau de fer, surtout à l’Union soviétique et ses goulags. Cependant, grâce au travail énergique de scientologues, l’attention internationale fut bientôt dirigée ailleurs, en particulier sur ce qui se révéla être des chambres de torture psychiatrique aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Hongrie, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande (voir « Au sujet de la subversion psychiatrique »). 

Les échecs

de L. Ron Hubbard

1er avril 1969

Les échecs

Les psychologues et les psychiatres, en qui les gouvernements occidentaux font pleine confiance, utilisent exclusivement la technologie de domaines qui ont échoué

De Pologne, d’Allemagne, d’Autriche et de Russie, nous avons le psychologue et le psychiatre arrogants ; leurs pratiques sur les animaux et leurs camps de la mort proviennent des travaux de PAVLOV et de WUNDT.

Après que leurs travaux et ceux de leurs collègues furent acceptés dans ces pays-là et utilisés par leurs gouvernements, ce fut la révolution et la catastrophe totales.

La technologie du mental utilisée aujourd’hui par les gouvernements occidentaux a valu un Hitler à l’Allemagne et un Staline à la Russie. La Pologne, l’Autriche, l’Allemagne et la Russie ont été le théâtre des camps de la mort, des massacres en masse, de guerres et de défaites totales. Les dirigeants qui ont cru à ces travaux et les ont utilisés sont morts depuis bien longtemps, exécrés et condamnés par l’humanité.

Pourtant, à présent, les gouvernements occidentaux supplient à genoux pour obtenir la moindre opinion des représentants actuels de ces technologies.

Le taux de criminalité en Angleterre a décollé depuis qu’ils ont commencé à utiliser cette technologie dégradée, malgré cela la police est obligée de l’étudier.

En Amérique, on l’enseigne même aux écoliers, et les mères américaines s’en sont servies pour élever la génération qui déserte maintenant l’armée en masse.

Non seulement les gouvernements occidentaux utilisent à présent cette technologie du mental, mais ils suivent également les conseils de ces hommes mêmes, des ressortissants de ces pays qui ont pris part à l’effondrement.

Une liste de ces « experts » des travaux de Wundt, de Pavlov et d’autres autorités de l’Est révèle qu’à New York, ils sont 62 pour 100 à venir de ces pays-là.

De plus, le public ne veut rien avoir à faire avec eux ni avec leur orientation « l’homme est un animal », de type camps de la mort.

Le public ne les soutiendra pas financièrement et n’ ira pas les voir de son propre gré.

Ces hommes vivent de subsides et de crédits budgétaires du gouvernement.

Ils ont donc doublement échoué.

De plus, ces gens attaquent tout nouveau développement occidental dans le domaine du mental, faisant peser sur lui le contrôle complet qu’ils exercent désormais sur les gouvernements.

Ces hommes, opérant à partir de quartiers généraux proches de la frontière germano-russe, contrôlent l’intégralité du domaine de la « santé mentale » en Occident.

La Scientologie, le seul nouveau développement occidental dans le domaine mental et spirituel, est combattue par ces hommes avec une fureur démoniaque.

ET LES GOUVERNEMENTS DE L’OUEST LEUR OBÉISSENT.

Tout membre du public qui est en désaccord avec ce nouveau fascisme est voué à leurs prisons, à la torture aux moyens de chocs ingénieux et à l’exécution. Le tout avec l’approbation fervente de la « très bonne société ».

À mon humble avis, cette « très bonne société » ferait bien de se rappeler le sort du tsar de Russie, d’Adolphe Hitler, des têtes couronnées d’Autriche et du reste. Ils constituaient eux aussi la « très bonne société » de leur époque. Ils sont morts d’une façon horrible après avoir utilisé les travaux de ces psychiatres et de ces psychologues.

Dans l’Ouest, la criminalité monte en flèche, la violence marque les villes de son empreinte, les étudiants sont en pleine révolte, des armées entières désertent, et les dirigeants occidentaux sont captivés par cette même technologie qui a réduit son propre monde en poussière.

Les dirigeants occidentaux sont soit stupides, soit criminels

Ou bien les dirigeants occidentaux sont incroyablement stupides, ou bien ils sont eux-mêmes criminels. Faites votre choix. Il n’y a pas d’autre explication possible.

Mépriser et attaquer tous les développements occidentaux dans le domaine des sciences humaines et se lancer dans une orgie fatale avec les élucubrations de Wundt et de Pavlov contre l’homme, ce n’est pas un « symptôme de notre époque ». Il s’agit d’une destruction de l’Ouest préméditée, par le biais de ses propres chefs d’État, et elle devrait être considérée comme telle.

Observez attentivement tout pays dont les dirigeants ferment les yeux sur ces camps de la mort qu’on est maintenant en train d’exposer au grand jour ; vous y trouverez des hommes dont la haine de leur propre peuple est profonde et amère et ne disparaîtra pas tant que la population ne sera pas brisée et détruite.

Il n’existe pas d’excuse, d’explication ou de prétexte sensé, pour des arrestations, des tortures ou des meurtres prémédités et « licites » d’êtres humains innocents.

Pourquoi importer une technologie qui a échoué ?