Les préceptes du « Chemin du Bonheur » présentés à la communauté bangladaise d’Ile-de-France

C’est au cours d’une manifestation culturelle de la communauté bangladaise d’Ile-France, organisée par M. Salim, que Stéphane Maleuvre, président de l’association Le Chemin du bonheur, a été invité à faire une présentation du livret éponyme.

Il était difficile de se frayer un chemin pour entrer dans la salle du centre social de Pantin. En effet, une centaine de personnes de la communauté bangladaise était réunie. Parmi celle-ci, plusieurs journalistes bangladais résidant en France étaient présents.

La manifestation a débuté par une présentation en vidéo de plusieurs préceptes du Chemin du Bonheur, suivi d’une mise en perspective sur leur application dans les différents aspects de la vie quotidienne.

Deux thèmes ont été plus particulièrement développés : la propreté de notre environnement et comment chacun peut donner le bon exemple à ceux qui ne sont pas respectueux de la nature, ainsi que l’importance de la famille et des échanges entre les générations.

Notre responsabilité pour que notre environnement soit préservé

Suite à cette présentation, l’hôte de cet événement confiait : « Si nous voulons vivre heureux, nous ne devons pas nous limiter à notre propre bien-être. Il faut accorder de l’importance aux autres pour se sentir en harmonie. Et nous devons intégrer que notre famille, cette société, ce pays, ce monde, c’est NOUS. C’est notre responsabilité de faire en sorte que notre environnement soit préservé afin que nous puissions vivre heureux parmi nos semblables. »

Ensuite, les enfants de la communauté bangladaise ont partagé, avec tout le public présent, chansons et danses folkloriques. Et enfin, avant de se quitter, il y eut une séance d’échanges avec les organisateurs et les représentants de l’association du Chemin du Bonheur.

Le livret du Chemin du Bonheur, rédigé par l’auteur et humaniste L. Ron Hubbard, présente 21 préceptes fondés sur la bienveillance, le respect de soi, des autres, de l’environnement et l’entraide, qu’elle soit intergénérationnelle ou simplement entre individus de toutes conditions ou confessions.

Le précepte 5 Honorez vos parents stipule : « Les enfants peuvent régler les différends qui les opposent à leurs parents. Avant de hausser le ton, on peut au moins essayer de discuter tranquillement… Il est souvent possible de parvenir à un compromis où chacun pourra comprendre l’autre et qui satisfera chaque partie… Quoi qu’il en soit, on ne doit jamais oublier que ce sont les seuls parents que l’on a. On devrait les aider et les honorer en tant que tels quoi qu’il arrive. »

Contact Presse :
Relations publiques – 06.22.75.75.20