Comment libérer une société de son calvaire

Les « ministres volontaires » de Scientologie peuvent y faire quelque chose

Il y a quelques jours l’inauguration de la tente jaune itinérante des « ministres volontaires » de Scientologie a eu lieu, Place Saint-Jean à Anvers, en présence d’une soixantaine d’invités. Ria, « ministre volontaire », a tenu à remercier la commune d’Anvers pour leur accueil. Elle conclut en indiquant que « Le but de cette exposition itinérante est d’apporter des solutions pratiques utilisables dans la vie quotidienne, afin de s’aider soi-même et de pouvoir aider les autres en toute circonstances. »

Comment libérer une société de son calvaire (2)

Après que le ruban ait été coupé, les visiteurs furent invités à découvrir les nombreux panneaux d’informations qui présentent tous les outils efficaces pour résoudre n’importe quelle situation : apporter de l’aide à des élèves en difficulté, atténuer les traumatismes émotionnels dus à des blessures physiques, réparer des relations difficiles ou résoudre des conflits humains, etc. Le responsable de cette tournée européenne a annoncé qu’à l’intérieur de la tente toutes les activités de conférences et de séminaires étaient disponibles gratuitement et tous les jours de 9h à 20h.

Les visiteurs ont été impressionnés par les différents sujets, les solutions proposées par les « ministres volontaires » et la simplicité de ces solutions. Par exemple, une mère de famille et ses deux jeunes enfants ont trouvé le cours « Apprendre à apprendre » très intéressant. Un homme à la recherche d’un emploi était intéressé par le sujet du travail, la façon d’en obtenir un et de le conserver. Et un jeune couple a souhaité en savoir plus sur le mariage et les enfants.

Le programme des « ministres volontaires » a été lancé il y a plus de 30 ans, en réponse à une demande du fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard. Constatant une énorme baisse du niveau d’éthique et de moralité dans la société, ainsi qu’une augmentation importante de la délinquance et de l’usage des drogues, Ron Hubbard a écrit : « Si un individu n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence de cette société, il peut y faire quelque chose. Il peut devenir un MINISTRE VOLONTAIRE et aider à civiliser cette société, à lui apporter conscience, bonté et amour et à la libérer du calvaire en y instillant confiance, décence, honnêteté et tolérance. ».

Pour plus d’information sur les activités des « ministres volontaires » de Scientologie, visitez : http://fr.volunteerministers.org/

Contact presse : 01.53.33.52.09

Comment libérer une société de son calvaire (3)