La ‘Marche des 100 hommes’ pour dire non à la drogue

La Fondation pour Un monde sans drogue en Afrique du Sud s’est jointe à des milliers de personnes à Pretoria en juillet lors de la ‘Marche des 100 hommes’ pour obtenir la fin de la violence contre les femmes et les enfants.

En effet, l’Organisation mondiale de la santé, a établi le lien entre la consommation d’alcool et la violence conjugale dans de nombreux pays. Les preuves montrent que la consommation d’alcool augmente la fréquence et la gravité de la violence domestique. En sensibilisant les jeunes à la vérité sur les dangers des drogues et de l’alcool, la Fondation empêche les enfants d’en consommer. Et moins il y a de gens qui consomment des drogues moins il y aura de violence.

De nombreux dignitaires et ministres ont pris la tête de la manifestation montrant ainsi leur solidarité.

Le commissaire chargé de l’égalité des sexes, Mbuyiselo Botha, a déclaré que l’une des raisons de cette manifestation était d’honorer l’ancien président Nelson Mandela et la militante anti-apartheid sud-africaine Albertina Sisulu qui auraient tous deux eu 100 ans cette année.

La directrice générale de la Fondation, Carmen Margro, également visible dans un documentaire de la chaîne de télévision Scientology Network marchait aux côtés du commissaire. Son objectif est de défendre les femmes et les enfants maltraités car environ 98% de la maltraitance sont dus à la consommation de drogues, d’alcool ou d’une autre forme d’addiction.

Plus de 5 000 exemplaires des livrets La vérité sur la drogue ont été distribués par les bénévoles de la Fondation pendant la marche.

Basée à Los Angeles, en Californie, la Fondation Pour un monde sans drogue fournit aux jeunes et aux adultes des informations factuelles sur les drogues afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées pour vivre sans drogue. Elle travaille en partenariat avec des organisations civiles et non gouvernementales comprenant plus de 1 200 postes de police aux États-Unis.

Après de nombreuses recherches, l’humaniste L. Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie, a qualifié la drogue « d’élément le plus destructeur de notre culture actuelle ».

http://www.scientologynews.org/press-releases/drug-free-world-south-africa-joined-in-the-100-man-march.html