Narconon Amérique latine : réhabilitation des drogues

Un nouveau centre Narconon pour l’Amérique latine, au Mexique

Une hacienda de 1,6 ha vient d’ouvrir à Villa Victoria au Mexique afin d’accueillir le Narconon central d’Amérique latine.

Mi-septembre, dans une atmosphère de liesse, un nouveau centre Narconon Amérique latine a ouvert ses portes. Parmi ceux qui ont assisté à la cérémonie se trouvaient 150 membres de la force de police auxiliaire de l’Etat de Mexique. Ce centre a été ouvert dans un lieu jadis construit en 1880, avec une cour intérieure entourée d’allées surmontées d’arcades.

Ce nouveau centre va à la fois accueillir des toxicomanes désireux de se libérer de l’emprise des drogues et servir de centre de formation pour ceux qui souhaiteraient ouvrir un centre Narconon dans l’une des 21 nations d’Amérique latine.

L’objectif : s’attaquer au défi de réhabiliter efficacement les consommateurs de drogues de la région

La présidente de ABLE (Association for Better Living and Education International : association pour une existence et une éducation meilleures) a démarré la cérémonie par ces mots : « Narconon Amérique latine est un nouveau type de centre – il va assurer des services de réhabilitation, mais aussi former des professionnels sur le continent, depuis le sud du Chili et de l’Argentine jusqu’au Brésil, le Venezuela, la Colombie et bien sûr, toute l’Amérique Centrale et le Mexique. »

Mme Zuveldia Lizarraga, Directrice exécutive de Narconon Amérique latine, a souhaité la bienvenue aux invités : « … Le succès de ce programme développé par Ron Hubbard est sans égal. Des millions d’individus et de familles ont été aidés par ce programme. Nous ambitionnons de servir cette communauté et l’intégralité du continent. »

Ana Luisa Valdés, membre du Congrès, a parlé de son engagement sincère envers Narconon : « J’ai pu établir un centre Narconon soutenu par le gouvernement en vue d’aider à résoudre les problèmes qui assaillent notre société. Pendant plus de 10 ans, mon centre Narconon a connu succès sur succès dans sa réhabilitation. A travers Narconon, nous apportons une réponse au problème des drogues, à une société qui ignore quoi faire à ce sujet. Il faut promouvoir Narconon sur chaque station de radio ou de télévision. J’espère que nous aurons des centres Narconon dans chaque ville d’Amérique latine. »

Le Commandant de police, Benjamin Salvador Jimenez, a dit combien il était honoré d’accueillir ce nouveau centre Narconon : « La drogue et la délinquance sont une combinaison terrible. Une personne qui est ‘accro’ aux drogues fera souvent n’importe quoi pour se procurer sa dose, et donc l’addiction à la drogue ravage notre société. Heureusement, certains sont décidés à faire ce qu’il faut pour stopper cette épidémie. Et Narconon est la solution principale. J’ai vu de mes yeux comment Narconon pouvait résoudre ce problème. J’ai rapidement compris que M. Hubbard avait développé un programme apte à sauver des vies. Je suis fier de voir que vous avez choisi l’Etat de Mexico pour ce centre. »

Parlant au nom de la ville de Villa Victoria, Mr. Napoleon Yañez a entonné un couplet similaire : « Il n’est un secret pour personne que la consommation de drogues est l’un des plus grands défis affronté par n’importe quel gouvernement. La drogue affecte les jeunes comme les adultes, des gens de tous les niveaux de la société. Donc, je ne saurais être plus heureux en vous accueillant à Villa Victoria. C’est une source de fierté qu’une organisation comme la vôtre ait choisi notre municipalité pour établir ses quartiers généraux en Amérique latine. » sa propre passion pour le programme Narconon : « Les cartels ont transformé le trafic humain en source de revenus et il est aisé de voir que cela va de pair avec le trafic de drogues. L’une de mes grandes frustrations est de ne pas avoir l’opportunité d’aider les filles victimes de trafic humain et par ailleurs ‘accro’ aux drogues. Les organisations criminelles utilisent la drogue pour attraper leurs proies. Soutenir Narconon est notre meilleure chance de briser ce cycle vicieux. Bref, je sais que Narconon est la solution. »

Narconon considère que ceux qui suivent son programme sont des ‘étudiants’ et non des ‘toxicomanes’. Sa seule mission consiste à leur fournir des outils pour mener des vies réussies, leur donner la stabilité et le confort nécessaires pour se libérer des drogues.

Le programme de Narconon

Le programme Narconon démarre par une série d’actions destinées à amener la personne à se soustraire naturellement de la dépendance, de manière progressive. Puis suit un programme de désintoxication qui vise à éliminer les résidus de drogues accumulés dans le corps, lesquels ont tendance à susciter un état de manque. Dans le même temps, les participants absorbent des compléments alimentaires destinés à renforcer le corps. Une série de cours, destinés à permettre à l’étudiant de demeurer libre des drogues tout au long de sa vie, complétera ce programme.

L’ouverture de ce centre Narconon n’aurait pas été possible sans les contributions généreuses des membres de l’Association Internationale des Scientologues, lesquels sont chaleureusement remerciés.

C’est le troisième centre de ce type à ouvrir en septembre, précédé par l’ouverture des Narconon Europe et Narconon Royaume-Uni. Le prochain sera le centre Narconon au sommet des montagnes à Ojai, en Californie, spécifiquement dédié à fournir des services de réadaptation de drogue à des artistes et des leaders dans la société.

Pour plus d’informations, visitez le site : http://www.narconon.org ou http://www.scientology.org/

 

Ouverture centre Narconon