Narconon Europe : nouvel espace de réhabilitation des drogués

6300 mètres carrés

Telle est la superficie du nouvel espace Narconon qui s’ouvre ce mois-ci. Situé dans la campagne danoise, il offre un environnement calme à tous ceux qui souhaitent se sortir de l’enfer des drogues.

Le 5 septembre, devant plus de 1 000 supporters, un centre Narconon d’importance historique s’est ouvert au Lac Arreso au Danemark, situé au milieu d’une imposante forêt et d’une nature paisible et magnifique.

Ce centre de réhabilitation à l’échelle européenne représente un lieu idéal pour ceux qui souhaitent se sortir des affres de la dépendance aux drogues comme à l’alcool. Il comprend une section de formation destinée à ceux qui souhaiteraient ouvrir leur propre centre Narconon dans un pays d’Europe.
Le programme Narconon est fondé sur des découvertes effectuées par Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie.

L’ouverture du centre européen Narconon n’est que le premier d’une liste de 4 nouveaux centres d’aide aux victimes de la drogue

Ces 4 centres sont :
• Narconon Europe
• Narconon Royaume Uni – dans l’East Sussex
• Narconon Amérique Latine – à Mexico
• Narconon Californie du Sud – au sommet des montagnes de Ojai

De nombreux discours ont été adressés à la foule rassemblée le 5 septembre pour l’ouverture de Narconon Europe.

Jorgen Johensen, Directeur de Narcon Europe, a rendu hommage à tous ceux qui ont contribué à concrétiser ce projet.
« Ce nouveau centre Narconon est notre contribution dans la lutte contre les problèmes de la drogue auxquels nous avons tous à faire face. »

De fait, l’EMCDDA (European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction) estime que 1,4 millions de personnes présentes sur le sol Européen, sont ‘accro’ à l’opium – avec les conséquences en terme de maladies et morts. Ce nombre a connu une augmentation sans précédent sur les 5 dernières années.

Mr Leif Carlsen, Consultant en matière d’abus de stupéfiants a fait l’éloge du programme et de son importance pour la société : « Narconon ne se contente pas d’aider les gens à se sortir de la drogue, il a un aspect éducatif. Les gens comprennent ce qui les a amené vers la drogue en premier lieu. »

Pasteur presbytérien et Doyen Émérite de la Cathédrale Saint Pierre de Genève, Dr. William McComish a apporté sa propre vision : « La consommation de drogues est à la fois un problème religieux et un problème politique. Il importe que les gouvernements et les organisations religieuses se montrent plus déterminés à combattre ceux qui entraînent d’autres vers la drogue et la tragédie. J’aimerais beaucoup que d’autres organisations religieuses s’opposent aux maux de la dépendance aux drogues avec un dévouement comparable à celui des Scientologues. »

Directeur de la police en retraite, Thoger Berg Nielsen a tenu à être présent pour apporter son témoignage : « La première fois que j’ai entendu parler du programme Narconon, je n’ai pas pu y croire. Réhabiliter des adeptes des drogues dures, cela me semblait impossible ! Donc, je suis allé voir par moi-même ce qu’il en était. Lorsque j’ai parlé à ceux qui avaient complété le programme, j’ai vu combien ils avaient changé. »
« J’ai écouté leurs histoires, et ce que j’ai vu m’a amené des larmes aux yeux. C’est pour cela que j’ai tenu à vous soutenir. »

Selon Mr Nielsen, les résultats obtenus par Narconon sont « éblouissants ». Et d’ajouter : « Le jour où chacun réalisera ce que Narconon rend possible, notre nation ne sera plus la victime des épidémies de drogues. En ce sens, ce nouveau centre Narconon est une étape vers l’accomplissement de ce rêve. »

Il a terminé son discours par un éloge envers Mr. Hubbard : « J’ai pour devise ‘le service est plus important que soi-même’. Or, je n’ai jamais vu cette devise aussi bien démontrée que par Ron Hubbard et par les organisations qu’il a fondées. C’est un vrai bienfaiteur de l’humanité. »

A la suite de la cérémonie, Mr Carlsen a tenu à ajouter cette remarque : « Il n’existe aucun programme comme cela. Aucun. Narconon ne remplace pas une drogue par une autre. Il permet aux gens de se sortir des drogues de façon naturelle. »

A son tour, le révérend McComish a voulu faire l’éloge du programme : « Chaque étape a été pensée minutieusement. Je suis vraiment impressionné par ce que vous faites et la confiance que vous avez dans votre méthode. »
« Et pourtant, vous n’avez pas la partie facile. Les cartels de la drogue n’ont rien à gagner à vous voir ainsi réussir. »

Le Dr Cronberg a ajouté : « C’est le meilleur programme que j’aie jamais vu. Il n’y a rien de tel sur cette planète. »

Le fondateur d’un centre de réhabilitation des drogués en France y est allé de son couplet :
« Nous avons là la solution au problème de la drogue en France comme dans le reste de l’Europe. Voilà près de 50 ans que Narconon sauve la vie d’innombrables individus que l’on pensait perdus à jamais. »

Comment se déroule le programme

• Le programme Narconon démarre par une série d’action destinées à amener la personne à se soustraire naturellement de la dépendance, de manière progressive.
• Cette étape est suivie par un programme de désintoxication qui vise à éliminer les résidus de drogues accumulés dans le corps, lesquels ont tendance à susciter un état de manque. Dans le même temps, les participants au programme absorbent des compléments alimentaires destinés à renforcer le corps.
• La partie finale du programme consiste en une série de cours destinés à permettre à l’étudiant de demeurer libre des drogues tout au long de sa vie.

23 films de formation aident les étudiants à appréhender le sujet. Ces films sont accessibles dans 29 langues différentes.

C’est grâce aux contributions généreuses apportées par les membres de l’Association Internationale des scientologues (IAS) que l’ouverture de Narconon Europe a été rendue possible. Tous nos remerciements à ceux qui ont ainsi apporté leur contribution.
Pour plus d’informations, visitez le site : http://www.narconon.org ou http://www.scientology.org/

Contact presse : Martine Rhein – 01 53 33 52 09

Narconon Europe nouvel espace de réhabilitation des drogués