Prêter main forte à une communauté dans le besoin

Budapest – Grâce à un appel sur les médias sociaux, les Ministres volontaires de l’Église de Scientology sont venus au secours d’un petit village à la frontière nord-est de la Hongrie.

L’impact de la pandémie du Covid-19 a conduit au bord du gouffre la plupart des familles de Bódvalenke, un petit village hongrois. Quand une jeune mère a lu un post sur Facebook à propos des Ministres volontaires de l’Église de Scientology de Budapest et de leur travail avec la Fondation Tündérkör pour fournir de la nourriture aux familles dans le besoin, elle leur a demandé de l’aide pour son village.

Bódvalenke est un village très pauvre. La plupart des familles y vivent sous le seuil de pauvreté en temps normal et elles n’ont pas de ressources pour survivre convenablement pendant le confinement dû au Coronavirus.

Il y a plusieurs années, pour pallier le manque d’emploi dans la région, la localité s’est transformée en « village des fresques » pour attirer les touristes. Dix-huit artistes roms ont réalisé trente-trois immenses peintures murales sur les maisons de Bódvalenke, représentant des scènes religieuses, des légendes locales et des thèmes tsiganes classiques. Selon le Budapest Times, au moins six de ces fresques sont dignes des plus grandes galeries et musées du monde.

Mais le résultat financier a été décevant car le village ne dispose pas des infrastructures pour devenir une destination touristique. Il n’y a pas d’hôtels ni de restaurants. Bódvalenke n’est pas desservi par le train et il faut trois à cinq heures de route pour s’y rendre depuis Budapest. Les touristes doivent être très motivés pour venir. Et cette année, la réglementation visant à empêcher la propagation du coronavirus a fermé le village aux visiteurs extérieurs.

Après s’être renseignés sur la ville et ses besoins, les Ministres volontaires ont collecté des fonds pour acheter 300 kg de fruits frais et plus d’une tonne d’aliments de base durables, comme des pommes de terre, des pâtes, du riz, de l’huile végétale et des conserves. Et ils ont apporté des friandises pour tous les enfants.

Avec l’aide du maire, ils ont réparti les dons entre toutes les familles de la ville, en s’assurant que chacune ait sa part.

Ils ont aussi apporté des masques et des brochures « Comment faire pour que les autres et vous-même restiez en bonne santé », publiées par l’Église de Scientology pour aider à éviter la propagation du virus en éduquant les gens sur la prévention.

Sur son site web, l’Église de Scientology a publié une page spéciale : le centre de prévention « Comment rester en bonne santé ». Disponible en hongrois et dans 19 autres langues, il fournit des informations sur la manière de prévenir la propagation des maladies avec de nombreux conseils, des brochures à télécharger et des vidéos permettent de comprendre facilement ce que chacun peut faire pour se protéger ainsi que son entourage.

Au fur et à mesure que les restrictions commencent à être levées, il est encore plus important de comprendre comment les germes se propagent et comment se maintenir en bonne santé, pour éviter un renversement des progrès réalisés au cours des derniers mois.

Avec la devise « une once de prévention vaut une tonne de remèdes », le site web comprend des informations sur la façon de bien se laver les mains, l’utilisation correcte des masques et des gants, des conseils de distanciation sociale, comment nettoyer et assainir sa maison et ce qu’il faut faire si on tombe malade ou si on présente des symptômes.

Le programme du ministre des volontaires de l’Église de Scientologie est un service social religieux créé au milieu des années 1970 par le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard. Toute personne, quelle que soit sa culture ou sa croyance, peut suivre une formation de ministre bénévole et utiliser ces outils pour aider sa famille et ses proches.