Comment la psychiatrie drogue les enfants et les anciens combattants

L’exposition itinérante de la Commission des citoyens sur les droits de l’homme (CCDH) a ouvert ses portes à Burbank, en Californie, montrant clairement les dommages causés par la consommation de drogues psychiatriques aux anciens combattants et aux enfants.

L’exposition itinérante de la CCDH, Psychiatrie : une industrie de la mort, informe les habitants sur l’histoire de la psychiatrie et la nécessité de protéger les familles contre les pratiques psychiatriques abusives.

Le responsable des activités de la CCDH dans la vallée de San Fernando a ouvert l’exposition et a informé le public sur le danger des médicaments psychiatriques et notamment des stimulants, des antidépresseurs et des antipsychotiques, à plus de 8,4 millions d’enfants américains. Ceci est particulièrement alarmant étant donné que ces médicaments comportent des avertissements encadrés dits « boites noires », l’avertissement le plus strict de la Food and Drug Administration (FDA), imprimé dans l’étiquetage des médicaments sur ordonnance quand il existe des preuves raisonnables d’un grave danger associé à ce médicament. Beaucoup de ces déclarations « boites noires » mettent en garde spécifiquement contre l’utilisation de ces médicaments pour les enfants.

La majorité des militaires hommes et femmes américains ainsi que de nombreux anciens combattants font également partie de la tranche d’âge couverte par ces avertissements. Les prescriptions de substances psychiatriques pour cette population ont explosé. Parallèlement à cette augmentation des ordonnances, il y a un pic alarmant de suicides chez les anciens combattants : toutes les 65 minutes, un ancien combattant se suicide, ce qui fait plus de 20 personnes chaque jour. Selon le Dr Bart Billings, colonel à la retraite et officier du corps des services médicaux de l’armée américaine, «beaucoup de ces suicides sont directement liés aux médicaments psychotropes».

Un ancien combattant qui a visité l’exposition a remercié les bénévoles de CCDH d’être venus à Burbank. «Merci beaucoup d’exposer ces faits», a-t-il dit. «J’ai plus d’espoir après avoir vu l’exposition.»

L’exposition est construite autour du documentaire Psychiatrie : Une industrie de la mort, qui comprenant des prises de vue historiques et contemporaines rares et des interviews avec plus de 160 médecins, avocats, éducateurs, survivants et experts sur l’industrie de la santé mentale et ses abus.

La CCDH a été co-fondée en 1969 par l’Eglise de Scientologie et le professeur de psychiatrie Dr. Thomas Szasz. Alertée sur la brutalité des traitements psychiatriques par l’écrivain humaniste L. Ron Hubbard qui a beaucoup écrit sur la maltraitance des patients en psychiatrie, la CCDH est aujourd’hui une voix puissante pour ceux qui sont maltraités et continue son travail de réforme.

Contact presse :
Relations publiques
01.53.33.52.09