Un résumé de la Dianétique (partie 2)

[…] La première contribution de la Dianétique est la découverte que les problèmes de la pensée et du mental peuvent être résolus en restant dans les limites de l’univers fini. Cela signifie que toutes les informations nécessaires à la résolution de la fonction du mental et des activités de l’homme peuvent être mesurées, perçues et expérimentées comme des vérités scientifiques, indépendantes du mysticisme ou de la métaphysique. Les différents axiomes ne sont ni des suppositions ni des théories — ce qui était le cas des idées passées au sujet du mental — mais des lois que l’on peut soumettre aux tests cliniques et de laboratoire les plus stricts. La première loi de la Dianétique est un énoncé du principe dynamique de l’existence.

LE PRINCIPE DYNAMIQUE DE L’EXISTENCE EST : SURVIS !

Il n’existe aucun comportement ou aucune activité qui ne suive ce principe. Que la vie survive n’est pas nouveau. Que toute l’impulsion dynamique de la vie soit uniquement la survie est nouveau.

La survie se divise en quatre dynamiques. On peut comprendre qu’elle est présente dans chacune de ces dynamiques et si l’on suivait une logique erronée, on pourrait expliquer entièrement la survie par chacune d’entre elles. On pourrait dire qu’un homme ne survit que pour lui-même et l’on pourrait formuler ainsi tout comportement. On pourrait dire qu’il ne survit que pour le sexe et l’on pourrait formuler ainsi tout comportement. On pourrait dire qu’il survit seulement pour le groupe ou pour l’humanité et l’on pourrait réduire toutes ses entreprises et tout son comportement à l’un ou à l’autre et les expliquer ainsi. Il s’agit de quatre équations de survie, chacune étant apparemment vraie. Toutefois, on ne peut résoudre le problème entier du but de l’homme à moins d’admettre la présence des quatre dynamiques chez tout individu. Une fois cela fait, on peut estimer avec précision son comportement. Ces dynamiques embrassent donc l’activité d’un ou de plusieurs individus.

DYNAMIQUE UN : l’impulsion de l’individu à atteindre le potentiel de survie le plus élevé en ce qui le concerne et en ce qui concerne ses symbiotes proches.

DYNAMIQUE DEUX : l’impulsion de l’individu à atteindre le potentiel de survie le plus élevé en ce qui concerne le sexe, c’est-à-dire l’acte sexuel, la procréation et le fait d’élever les enfants.

DYNAMIQUE TROIS : l’impulsion de l’individu à atteindre le potentiel de survie le plus élevé en ce qui concerne le groupe, qu’il soit civil, politique ou ethnique, et les symbiotes de ce groupe.

DYNAMIQUE QUATRE : l’impulsion de l’individu à atteindre le potentiel de survie le plus élevé en ce qui concerne l’humanité et les symbiotes de l’humanité.

C’est par ces impulsions que l’individu ou la société recherchent la survie, et aucune activité humaine ne possède d’autre fondement. L’expérience, la recherche et des tests approfondis ont démontré que l’individu qui n’est pas aberré, le Clair, trouve la motivation de ses actions et de ses décisions dans les quatre dynamiques décrites ci-dessus et non pas seulement dans l’une ou l’autre d’entre elles.

L’état de Clair, but de la thérapie de Dianétique, peut être atteint par des individus psychotiques, névrosés, dérangés mentalement, criminels ou normaux tant qu’ils possèdent un système nerveux physiquement sain.

Le Clair démontre la nature fondamentale de l’homme et cette nature fondamentale s’est avérée uniformément et invariablement bonne. Il s’agit à ce jour d’un fait scientifiquement prouvé et non d’une opinion.

Le Clair est parvenu à un état stable d’un niveau très élevé. Il est persistant, énergique et vit sa vie avec enthousiasme et satisfaction. Il est motivé par les quatre dynamiques décrites ci-dessus. Il peut utiliser au maximum des aptitudes qui étaient jusqu’alors cachées.
[…]

Voir la partie 3

Ce texte, Un résumé de la Dianétique, est disponible dans le livre Philosophe et fondateur l’âme humaine redécouverte de La collection L. Ron Hubbard.