Les sciences de la salive

Les sciences de la salive

de Ron Hubbard
13 juin 1969

 

Les sciences de la salive

Ayez pitié du pauvre psychiatre et du pauvre psychologue.

Il n’a aucune technologie pour le soutenir.

Beaucoup de grandiloquence et de boniment sans rien à vendre.

Il ne saurait guérir un bouton au visage et pourtant il s’est vanté de pouvoir gouverner le monde.

Sa sociologie et toutes ses autres « -ologies » ne sont qu’un casier de bouteilles vides.
Il n’arrive même pas à faire baver un chien à l’heure dite.

Sa seule aptitude se limite à embobiner les politiciens pour s’approprier l’intégralité des subventions.
Il ne peut fournir ce qu’il promet.
La société utopique qu’il est censé instaurer à un prix exorbitant n’est qu’une longue accumulation d’émeutes et d’agitation sociale.

Tout ce qu’il touche se révolte, qu’il s’agisse d’une université ou d’un pays.

On pourrait offrir en toute sécurité un million de livres sterling en récompense pour toute personne guérie de quoi que ce soit ou pour tout groupe pris en main.

Les « théories baveuses » de Pavlov sont fausses.

On ne peut faire saliver qu’environ deux chiens sur cent en faisant tinter une sonnette. Le psychologue ne parle pas des quatre-vingt-dix huit autres. Ils n’ont pas salivé. Ils ont fait pratiquement tout sauf ça. Leur réaction la plus commune était de mordre ! Pas la nourriture, mais le psychologue.

Parmi les centaines de prisonniers qui reçurent un lavage de cerveau selon des techniques pavloviennes en Corée, seulement à peu près vingt-deux d’entre eux furent « convertis » au communisme et la plupart d’entre eux rechutèrent par la suite.

Dans les labyrinthe à rats, certains rats insistent pour prendre la route de la décharge électrique pour arriver au fromage et peu d’entre eux utilisent jamais la porte sans décharge. Cela les rend fous.

Ayez pitié du pauvre psychiatre et du pauvre psychologue. Ils ont promis aux politiciens de guérir tous les maux sociaux. Ils ont promis de mettre en place une utopie totale pour seulement quelques milliards de livres.
Tout ce qu’ils ont mis en place, c’est la révolte !
Ils ne se sont pas rendu compte qu’ils vont devoir bientôt rendre des comptes. Ils ne peuvent pas tenir leurs engagements.

La première génération qu’ils ont élevée dans les écoles américaines avec des techniques pavloviennes et des promesses exagérées s’est révoltée en masse, elle déserte les forces américaines en foule et détruit le système pédagogique américain dans sa totalité.

Que Dieu vienne en aide au technicien qui ne peut que faire de la publicité sans jamais pouvoir tenir ses engagements.

Ayez pitié du pauvre psychiatre et du pauvre psychologue.

La chose la plus horrible qui puisse leur arriver est arrivée.

Quelqu’un est venu et a mis au point une véritable technologie de l’esprit qui fonctionne.
Depuis dix-neuf ans, les psychiatres et psychologues se sont battus pour détruire la Dianétique et la Scientologie.

Même là, ils ont échoué.

Il n’y a qu’une réaction commune à toutes les expériences psychiatriques et psychologiques et à toutes les tentatives de domination. Qu’ils soient rats, chiens ou hommes, leurs victimes font preuve de révulsion et de rage envers ces charlatans.

Mais ayez pitié du psychologue et du psychiatre. Démasqués, vus pour ce qu’ils sont, ils sont en train de mourir.

 

Les sciences de la salive

« Les « théories baveuses » de Pavlov sont fausses. On ne peut faire saliver qu’environ deux chiens sur cent en faisant tinter une sonnette (…) Leur réaction la plus commune était de  mordre ! »