Sociétés pacifiques en guerre contre les drogues

Les drogues illicites encouragent la violence

 

Mi-février, à l’occasion d’une réunion informelle de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée à la drogue, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a souligné que la lutte contre les drogues illicites était importante pour promouvoir le développement durable : « Partout dans le monde, les drogues illicites encouragent la violence, entravent le développement durable, mettent en danger les communautés et fragilisent la santé des personnes. Ce défi mondial est interconnecté avec la corruption, le terrorisme et les flux illicites d’argent. […] Lutter contre le problème mondial des drogues illicites est un élément important de la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable. »

L’ampleur du problème de la drogue et du lobbying des partisans de la légalisation du cannabis devient un tel enjeu international qu’une session spéciale de l’Assemblée Générale des Nations Unies (UNGASS) lui sera consacrée en avril 2016 à New York.

Ainsi, samedi dernier, les bénévoles de l’association « Dites Non à la Drogue » ont effectué une distribution de plus d’un millier de livrets La Vérité sur la drogue, La Vérité sur le cannabis et La Vérité sur l’alcool aux commerçants de la place Louise et de l’avenue de la Toison d’Or à Bruxelles.

Les clients ainsi que le personnel de ces commerces peuvent bénéficier de cette distribution de livrets informatifs. Plusieurs commerçants ont également indiqué que certains de leurs clients avaient réclamé ces mêmes livrets déposés lors d’une précédente distribution, manifestant ainsi leur intérêt pour une information préventive et factuelle sur le sujet.

Rappelons que les effets immédiats de la prise de cannabis comprennent une accélération des battements du cœur, une désorientation, un manque de coordination physique, souvent suivis par une dépression ou une somnolence. Certains consommateurs souffrent de crises de panique ou d’inquiétude.

L’alcool peut provoquer des effets secondaires à court terme tels que : vomissements, difficultés respiratoires, inconscience, anémie, coma, black-out, etc. Les effets à long terme de cette drogue peuvent être : blessures d’accident de voiture, de noyades ou d’agressions sexuelles, intoxication éthylique, hypertension, crise cardiaque, lésions nerveuses, problèmes sexuels, dommages permanents au cerveau, etc.

Pour plus d’information sur l’association, visitez : www.nonaladrogue.org ou www.scientologie.fr