Textes du Fondateur

Les postulats de base – 1ère partie

Les postulats de base – 1ère partie

Pour commencer, on a découvert certains phénomènes du mental qu’on pouvait traiter et qui produisaient un changement plutôt marquant dans les maladies psychosomatiques des gens. Ce système était un système pour effacer les engrammes — moments de douleur et d’inconscience — de la vie d’une personne, et pour effacer les secondaires, à savoir des moments de chagrin et de stress. En fait, vous pouvez toujours le faire. Vous pourriez prendre quelqu’un dont le commentaire sur le côté éphémère de l’émotion...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 9ème et dernière partie

L’accent mis sur les aptitudes – 9ème et dernière partie

(…) Un auditeur bien formé qui utiliserait le processing de groupe avec l’armée de l’air des États-Unis pourrait tripler le nombre des pilotes qui terminent avec succès leur formation et pourrait réduire des trois quarts au moins le nombre d’avions supersoniques qui s’écrasent. Ce n’est pas une affirmation à la légère. Il s’agit simplement d’une application des données de la recherche que nous avons déjà aujourd’hui. La mission, c’est de plus grandes aptitudes, non l’éradication des...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 8ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 8ème partie

(…) La frénésie provoquée par cette impuissance s’exprime par les formes médiévales de torture employées dans ces établissements pour guérir. Par «guérir », les gens qui supervisent ce genre d’établissement entendent simplement « rendre plus tranquille ». A partir de là, le cours naturel des choses devrait les conduire à penser à l’euthanasie, et c’est bien ce qu’ils ont fait : il vaut « mieux » tuer le patient que voir sa folie persister. Ils y sont même parvenus à la cadence de deux mille malades mentaux par an...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 7ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 7ème partie

(…) Un des aspects de la compréhension et des aptitudes est le CONTRÔLE. Il n’est évidemment pas nécessaire de contrôler toute chose, en tous lieux, si on les comprend parfaitement. Cependant, à un niveau moindre de compréhension des choses, et avec l’idée bien sûr d’avoir un jeu, le contrôle devient un facteur nécessaire. La structure du contrôle est la suivante : COMMENCER, CHANGER et ARRÊTER. C’est tout aussi important à connaître que la compréhension elle-même et que les parties du triangle qui compose la...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 6ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 6ème partie

(…) Nous découvrons ici une règle essentielle : ON DEVIENT CE DONT ON A PEUR. Quand on refuse de dupliquer quelque chose tout en restant à proximité de cette chose, le fait même d’y résister fait qu’on finit par se retrouver avec tant d’images d’énergie de cette chose qu’on se refuse à dupliquer, que si l’on veut posséder une masse quelconque, on se retrouvera en possession de ces images d’énergie et — sans vraiment savoir ce qui s’est passé — on risquera d’accepter, à leur niveau, ces...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 5ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 5ème partie

(…) Mais il n’y a aucune raison pour qu’une personne soit affectée par la simple observation de quelques secrets. Le critère est de savoir si l’individu possède ou non le pouvoir d’être selon sa propre détermination. S’il peut se déterminer comme incompréhensible à volonté, il peut évidemment ensuite se déterminer de nouveau comme compréhensible. Mais s’il se trouve de façon compulsive et sans compréhension réduit à un état d’incompréhensibilité, il est évidemment perdu. Aussi découvrons-nous que le...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 4ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 4ème partie

(…) Voyons un peu cette formule de la communication et notons que nous devons trouver « une duplication au point-effet de ce qui émane du point-cause ». L’exemple typique est celui du télégramme qu’on envoie de New York à San Francisco : « Je vous adore. » En arrivant à San Francisco, le système de communication a déformé le message et retransmet : « Je vous abhorre. » Cet échec dans la duplication est considéré comme une erreur et provoquera des complications et des ennuis considérables. On ne pourrait pas alors la considérer...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 3ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 3ème partie

(…) Au-dessus de la compréhension se trouve le savoir sans formule ni schéma. On peut le considérer comme une activité en soi. En descendant à partir du savoir total, nous arrivons dans le domaine de la compréhension, car il s’agit d’une manifestation de « troisième dynamique » particulière à deux individus ou plus. Si vous étiez un mathématicien astucieux, vous pourriez découvrir, grâce à la logique symbolique, comment on pourrait faire découler toute formule mathématique du principe selon lequel la compréhension se compose...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 2ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 2ème partie

(…) La raison profonde de ce phénomène est simple, d’une simplicité presque idiote. On peut comprendre « la compréhension » et voir que la compréhension peut s’améliorer. La stupidité, l’ignorance, la maladie, l’aberration, l’inaptitude ne sont qu’une dégradation de la « compréhension » et ne sont elles-mêmes que « moins de compréhension », d’où moins compréhensibles. Quelqu’un ne comprend pas qu’il puisse aller plus mal, aussi n’entretient-il pas une excellente communication avec...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 1ère partie

L’accent mis sur les aptitudes – 1ère partie

L’accent mis sur les aptitudes Toute personne, ou presque, se rend compte qu’elle peut s’améliorer et qu’elle peut faire mieux que ce qu’elle a fait. Mais lui demander de comprendre qu’elle souffre de maladie, d’aberration ou de stupidité, c’est tout autre chose. Comment se fait-il qu’une personne puisse comprendre qu’elle peut être plus capable, mais que très souvent elle ne puisse pas comprendre qu’elle est incapable ? Si une personne comprend qu’elle peut être plus...

article complet