Relations publiques

Les postulats de base – 1ère partie

Les postulats de base – 1ère partie

Pour commencer, on a découvert certains phénomènes du mental qu’on pouvait traiter et qui produisaient un changement plutôt marquant dans les maladies psychosomatiques des gens. Ce système était un système pour effacer les engrammes — moments de douleur et d’inconscience — de la vie d’une personne, et pour effacer les secondaires, à savoir des moments de chagrin et de stress. En fait, vous pouvez toujours le faire. Vous pourriez prendre quelqu’un dont le commentaire sur le côté éphémère de l’émotion...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 9ème et dernière partie

L’accent mis sur les aptitudes – 9ème et dernière partie

(…) Un auditeur bien formé qui utiliserait le processing de groupe avec l’armée de l’air des États-Unis pourrait tripler le nombre des pilotes qui terminent avec succès leur formation et pourrait réduire des trois quarts au moins le nombre d’avions supersoniques qui s’écrasent. Ce n’est pas une affirmation à la légère. Il s’agit simplement d’une application des données de la recherche que nous avons déjà aujourd’hui. La mission, c’est de plus grandes aptitudes, non l’éradication des...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 8ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 8ème partie

(…) La frénésie provoquée par cette impuissance s’exprime par les formes médiévales de torture employées dans ces établissements pour guérir. Par «guérir », les gens qui supervisent ce genre d’établissement entendent simplement « rendre plus tranquille ». A partir de là, le cours naturel des choses devrait les conduire à penser à l’euthanasie, et c’est bien ce qu’ils ont fait : il vaut « mieux » tuer le patient que voir sa folie persister. Ils y sont même parvenus à la cadence de deux mille malades mentaux par an...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 7ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 7ème partie

(…) Un des aspects de la compréhension et des aptitudes est le CONTRÔLE. Il n’est évidemment pas nécessaire de contrôler toute chose, en tous lieux, si on les comprend parfaitement. Cependant, à un niveau moindre de compréhension des choses, et avec l’idée bien sûr d’avoir un jeu, le contrôle devient un facteur nécessaire. La structure du contrôle est la suivante : COMMENCER, CHANGER et ARRÊTER. C’est tout aussi important à connaître que la compréhension elle-même et que les parties du triangle qui compose la...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 6ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 6ème partie

(…) Nous découvrons ici une règle essentielle : ON DEVIENT CE DONT ON A PEUR. Quand on refuse de dupliquer quelque chose tout en restant à proximité de cette chose, le fait même d’y résister fait qu’on finit par se retrouver avec tant d’images d’énergie de cette chose qu’on se refuse à dupliquer, que si l’on veut posséder une masse quelconque, on se retrouvera en possession de ces images d’énergie et — sans vraiment savoir ce qui s’est passé — on risquera d’accepter, à leur niveau, ces...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 5ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 5ème partie

(…) Mais il n’y a aucune raison pour qu’une personne soit affectée par la simple observation de quelques secrets. Le critère est de savoir si l’individu possède ou non le pouvoir d’être selon sa propre détermination. S’il peut se déterminer comme incompréhensible à volonté, il peut évidemment ensuite se déterminer de nouveau comme compréhensible. Mais s’il se trouve de façon compulsive et sans compréhension réduit à un état d’incompréhensibilité, il est évidemment perdu. Aussi découvrons-nous que le...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 4ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 4ème partie

(…) Voyons un peu cette formule de la communication et notons que nous devons trouver « une duplication au point-effet de ce qui émane du point-cause ». L’exemple typique est celui du télégramme qu’on envoie de New York à San Francisco : « Je vous adore. » En arrivant à San Francisco, le système de communication a déformé le message et retransmet : « Je vous abhorre. » Cet échec dans la duplication est considéré comme une erreur et provoquera des complications et des ennuis considérables. On ne pourrait pas alors la considérer...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 3ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 3ème partie

(…) Au-dessus de la compréhension se trouve le savoir sans formule ni schéma. On peut le considérer comme une activité en soi. En descendant à partir du savoir total, nous arrivons dans le domaine de la compréhension, car il s’agit d’une manifestation de « troisième dynamique » particulière à deux individus ou plus. Si vous étiez un mathématicien astucieux, vous pourriez découvrir, grâce à la logique symbolique, comment on pourrait faire découler toute formule mathématique du principe selon lequel la compréhension se compose...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 2ème partie

L’accent mis sur les aptitudes – 2ème partie

(…) La raison profonde de ce phénomène est simple, d’une simplicité presque idiote. On peut comprendre « la compréhension » et voir que la compréhension peut s’améliorer. La stupidité, l’ignorance, la maladie, l’aberration, l’inaptitude ne sont qu’une dégradation de la « compréhension » et ne sont elles-mêmes que « moins de compréhension », d’où moins compréhensibles. Quelqu’un ne comprend pas qu’il puisse aller plus mal, aussi n’entretient-il pas une excellente communication avec...

article complet

L’accent mis sur les aptitudes – 1ère partie

L’accent mis sur les aptitudes – 1ère partie

L’accent mis sur les aptitudes Toute personne, ou presque, se rend compte qu’elle peut s’améliorer et qu’elle peut faire mieux que ce qu’elle a fait. Mais lui demander de comprendre qu’elle souffre de maladie, d’aberration ou de stupidité, c’est tout autre chose. Comment se fait-il qu’une personne puisse comprendre qu’elle peut être plus capable, mais que très souvent elle ne puisse pas comprendre qu’elle est incapable ? Si une personne comprend qu’elle peut être plus...

article complet

Émeutes – L. Ron Hubbard

Émeutes – L. Ron Hubbard

Les émeutes ne sont pas toujours causées par des privations économiques. La plupart des émeutes aux États-Unis sont causées par des injustices. Seuls les nantis peuvent s’offrir la justice. Il peut bien être dit dans la Constitution qu’il doit y avoir une justice, mais on ne peut l’obtenir que dans les tribunaux supérieurs. Le type ordinaire n’a pas cent mille dollars pour combattre les actions iniques de ceux qui détiennent le pouvoir. À moins que la justice existe pour les petites gens, pas seulement pour les riches,...

article complet

Mission dans le temps – 6ème et dernière partie

Mission dans le temps – 6ème et dernière partie

(…) Il y eut par la suite d’autres esquisses de LRH aussi précises de ruines romano-carthaginoises en Tunisie, elles aussi enfouies depuis longtemps sous des structures modernes et également ignorées par les guides locaux; et encore son indication de ruines puniques situées sous les eaux du port et qui viennent seulement d’être découvertes. Finalement, il réussit à décrire avec des détails véritablement frappants la vue de la proue d’un vaisseau à l’entrée d’une crique tunisienne qu’il n’avait...

article complet

Mission dans le temps – 5ème partie

Mission dans le temps – 5ème partie

(…) Pendant ce temps, d’une manière habituelle, LRH continuait à parler de : « faire le compte-rendu d’une région où on n’a jamais mis les pieds dans cette vie-ci, en disant exactement ce qu’il y a dans cette région, puis envoyer des équipes voir si elles peuvent la localiser avec précision et estimer si ces rappels étaient parfaitement corrects ou non. » Par ailleurs, comme autre note de logistique, on peut ajouter que les équipes du relevé se lançaient dans de petites embarcations à voile à partir de l’...

article complet

Mission dans le temps – 4ème partie

Mission dans le temps – 4ème partie

(…) Des équipes furent envoyées à pied ou sur de petites embarcations, principalement sur la côte sud de l’Angleterre, munies de cartes de sites archéologiques mineurs. Ces cartes avaient été dessinées par LRH à partir de sa mémoire de la piste totale. C’est-à-dire, sans l’aide de guides historiques locaux ou de recherches antérieures, les équipes du Relevé géologique Hubbard furent dirigées vers des ruines enterrées ou submergées depuis longtemps sur et le long des côtes sud et ouest de l’Angleterre. Dans...

article complet

Mission dans le temps – 3ème partie

Mission dans le temps – 3ème partie

(…) Quoique foncièrement plus scientifique dans sa conception, le projet de LRH était en définitive tout aussi aventureux. Était-il possible, demanda-t-il, de vérifier les détails de souvenirs de vies passées avec des matériaux provenant de recherche archéologique ? En guise de préliminaire, il voulait que nous comprenions que, par souvenirs de vies passées, il faisait spécifiquement allusion à la « piste totale » qu’il a définie comme « l’enregistrement, moment après moment, de l’existence d’une personne dans...

article complet

Mission dans le temps – 2ème partie

Mission dans le temps – 2ème partie

(…) Avec la fondation de la Scientologie trois ans plus tard, et avec ce que l’on peut décrire comme la première explication scientifique des sujets spirituels, le point de comparaison établi par LRH fut encore mieux défini. « En tant que membre de ce groupe d’experts, le Club des Explorateurs, ayant sillonné sept mers, esquivé des coups de feu tirés par colère et vu d’autres ne pas réussir à le faire, je peux attester que, lorsque tous les horizons seront mesurés, tous les marais cartographiés, tous les déserts...

article complet

Mission dans le temps – 1ère partie

Mission dans le temps – 1ère partie

« L’endroit probablement le plus étrange le plus où un explorateur puisse aller, déclara L. Ron Hubbard à la fin de 1949, est certainement à l’intérieur. » Il faisait évidemment allusion au mental humain ou à ce qu’il a par ailleurs décrit comme cette terra incognita, « à un centimètre derrière notre front ». Ce qui n’est généralement pas compris, néanmoins, et qui nous mène inévitablement à la dernière expédition de LRH, est le fait que sa première explication publique de cette terra incognita, et donc...

article complet

La résolution des confusions dans le travail quotidien – 3ème partie

La résolution des confusions dans le travail quotidien – 3ème partie

Apprenons donc tout d’abord comment détruire des confusions. Et nous constatons que c’est assez simple à faire. Lorsque toutes les particules semblent être en mouvement, arrêtez-en une pour voir comment les autres se meuvent par rapport à elle, vous trouverez alors qu’il y a déjà moins de confusion. Ayant adopté l’une d’entre elles comme donnée stable, vous parviendrez à en aligner d’autres. De cette manière, on peut voir et comprendre une urgence, une machine, un emploi ou la vie elle-même, et on peut être...

article complet

La résolution des confusions dans le travail quotidien – 2ème partie

La résolution des confusions dans le travail quotidien – 2ème partie

Nous avons, en Scientologie, un certain principe concernant la confusion qui s’appelle : LE PRINCIPE DE LA DONNÉE STABLE. Si vous voyiez tourbillonner dans une pièce un grand nombre de bouts de papier, ceux-ci auraient l’air d’une confusion jusqu’à ce que vous repériez un bout de papier qui deviendrait le bout de papier par rapport auquel tout le reste serait en mouvement. Autrement dit, on peut comprendre un mouvement confus en se représentant une chose comme immobile. Tout vous serait confusion dans le flot de la...

article complet

La résolution des confusions dans le travail quotitien – 1ère partie

La résolution des confusions dans le travail quotitien – 1ère partie

Nous avons vu comment on pourrait être amené à croire qu’on risque de sombrer dans la confusion en se frayant un chemin dans le monde du travail. Il existe en effet de la confusion pour celui qui n’est pas muni de guides et de cartes. Au fond, cela semblait très simple cette affaire qu’on nomme le travail, cette histoire de trouver un emploi. On recevait une formation, on lisait une petite annonce ou on venait de la part d’un ami pour avoir une entrevue au sujet d’un emploi. Puis on l’obtenait, on pointait...

article complet

COMMENT S’ASSURER UN EMPLOI ? – 2ème partie

COMMENT S’ASSURER UN EMPLOI ?  –  2ème partie

Eh bien, voilà le problème. Il faut travailler pour manger. Il nous faut continuer à être acceptables au travail pour vivre. Il faut compter sur les coups de pot pour améliorer notre sort. Nous sommes découragés et perplexes devant ce qui semble être une vaste confusion composée d’accidents, de chance et de malchance et d’un travail pénible et ingrat que rien ne récompensera. Que ne donneriez-vous pas pour sortir de cette ornière ? Peut-être n’y êtes-vous pas. Dans ce cas, vous êtes un des privilégiés. Pour en sortir, les...

article complet

COMMENT S’ASSURER UN EMPLOI ? – 1ère partie

COMMENT S’ASSURER UN EMPLOI ?  –  1ère partie

Par les relations familiales ? Le piston ? Le charme personnel ? La chance ? Les études ? L’application au travail ? L’intérêt ? L’intelligence ? Les capacités personnelles ? Pour qui a vieilli et est même devenu quelque peu cynique dans le monde du travail, les premiers éléments semblent l’emporter. Seule la jeunesse paraît encore croire de façon illusoire ou à tort que les capacités personnelles, l’intelligence, l’intérêt, les études et l’application au travail y sont pour quelque chose. Et les plus...

article complet

Les principes de base de la vie (dernière partie) – L. Ron Hubbard

Les principes de base de la vie (dernière partie) – L. Ron Hubbard

La guerre des buts est à l’origine de ce que nous appelons les PROBLÈMES. Un problème est constitué de buts. Un problème se compose de deux ou plusieurs buts qui s’opposent. Quel que soit le problème auquel vous faites face ou avez déjà fait face, sa structure fondamentale est but-contre-but. Des tests effectués en Scientologie ont permis de découvrir que l’individu commence à éprouver des problèmes quand il n’en a pas suffisamment. Selon un vieil adage, « si vous voulez que quelque chose soit fait, donnez-le à un...

article complet

Les principes de base de la vie (3ème partie) – L. Ron Hubbard

Les principes de base de la vie (3ème partie)  –  L. Ron Hubbard

Un jeu se compose de liberté et de barrières et de buts Bien que l’Homme se serve continuellement de « Liberté ! » comme cri de guerre, il ne réussit qu’à se prendre un peu plus au piège. La raison en est simple. Un jeu se compose de liberté et de barrières et de buts. Quand l’Homme abandonne l’idée de restrictions ou de barrières, il en perd sur-le-champ le contrôle. Il se retrouve devant elles autodéterminé et non pandéterminé. De cette façon, il ne peut plus contrôler les barrières. Laissées à elles-mêmes, les...

article complet

Les principes de base de la vie (2ème partie) – L. Ron Hubbard

Les principes de base de la vie (2ème partie)  –  L. Ron Hubbard

Les barrières se composent d’idées inhibitrices (limitatives), d’espace, d’énergie, de masses et de temps. La liberté, dans sa totalité, est une absence totale de ces choses. Mais c’est aussi une liberté sans pensée ni action : un état de néant total, sans bonheur. Fixé sur de trop nombreuses barrières, l’Homme brûle d’être libre. Mais livré à une liberté totale, il est sans but et misérable. Il est possible d’être libre au milieu de barrières. Si les barrières sont connues, si les libertés sont...

article complet

Les principes de base de la vie (1ère partie)

Les principes de base de la vie (1ère partie)

Extrait de « Scientologie : les fondements de la vie » L. Ron Hubbard La meilleure façon de comprendre la vie, c’est de la comparer à un JEU. Comme nous sommes extérieurs à un grand nombre de jeux, il nous est possible de les considérer d’un œil détaché. Si nous étions extérieurs à la vie, au lieu d’y être impliqués et immergés, vu du haut de cette position avantageuse elle nous apparaîtrait beaucoup plus comme un jeu. En dépit de la somme de souffrance, de douleur, de malheur, de chagrin et de dur labeur que la vie...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 1)

Un résumé de la Dianétique (partie 1)

La Dianétique (du grec dia, à travers et noûs, l’esprit ou l’âme) est la science du mental. Bien plus simple que la physique ou la chimie, mais comparable à celles-ci par l’exactitude de ses axiomes, elle est d’un niveau d’utilité bien supérieur. La source cachée de toutes les maladies psychosomatiques et de toutes les aberrations humaines a été découverte et des techniques permettant de les traiter invariablement ont été mises au point. La Dianétique constitue en fait une famille de sciences qui embrasse les...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 2)

Un résumé de la Dianétique (partie 2)

[…] La première contribution de la Dianétique est la découverte que les problèmes de la pensée et du mental peuvent être résolus en restant dans les limites de l’univers fini. Cela signifie que toutes les informations nécessaires à la résolution de la fonction du mental et des activités de l’homme peuvent être mesurées, perçues et expérimentées comme des vérités scientifiques, indépendantes du mysticisme ou de la métaphysique. Les différents axiomes ne sont ni des suppositions ni des théories — ce qui était le cas des idées...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 3)

Un résumé de la Dianétique (partie 3)

[…] L’inhibition d’une ou de plusieurs dynamiques chez l’individu entraîne un état d’aberration, une tendance au dérangement mental et aux maladies psychosomatiques, et conduit l’individu à tirer des conclusions irrationnelles et à agir de façon destructive, toujours dans un effort pour survivre. La technique de Dianétique supprime les blocages de ces différentes dynamiques et y parvient sans drogues, hypnotisme, chirurgie, chocs ou autres moyens artificiels. Le fait d’éliminer ces blocages permet de donner...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 4)

Un résumé de la Dianétique (partie 4)

[…] L’homme a longtemps contribué involontairement au mental réactif en supposant qu’un individu rendu « inconscient » par des drogues, une maladie, une blessure ou une anesthésie ne pouvait pas enregistrer. Cette supposition permet à une quantité énorme d’informations de pénétrer dans la banque du mental réactif, car personne ne prend soin de garder le silence près d’un individu « inconscient ». L’invention du langage et son entrée dans la banque d’engrammes du mental réactif compliquent sérieusement ces...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 5)

Un résumé de la Dianétique (partie 5)

[…] En Dianétique, on désigne le mental conscient par le terme plus précis de mental analytique. Le mental analytique se compose du « je » (le centre de conscience), de toute la capacité de raisonnement de l’individu et des banques mnémoniques standards remplies de toutes ses perceptions passées effectuées à l’état de veille ou de sommeil (tout le contenu qui n’est pas engrammique). Rien ne manque dans ces banques standards. À moins que des organes ne soient physiquement défectueux, tout y est avec l’intégralité du...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 6)

Un résumé de la Dianétique (partie 6)

[…] Avec ses nombreuses découvertes, ses axiomes, son organisation et sa technique, la Dianétique élucide plusieurs problèmes. Au cours de son développement, elle a vu bien des informations étonnantes s’imposer à elle, car lorsqu’on s’occupe de lois naturelles et de réalités mesurables produisant des résultats précis et constants, on doit accepter ce qu’est la nature, non pas ce qui est agréable ou souhaitable. Lorsque quelqu’un s’occupe de faits plutôt que de théories et qu’il examine les mécanismes...

article complet

Un résumé de la Dianétique (partie 7 – dernière partie)

Un résumé de la Dianétique (partie 7 – dernière partie)

[…] Les individus mal informés diront que la Dianétique « accepte » la mémoire prénatale et « y croit ». Outre le fait qu’une science exacte ne « croit » pas, mais établit et prouve les faits, la Dianétique ne croit absolument pas à la « mémoire prénatale ». La Dianétique a dû s’introduire dans la cytologie et la biologie et tirer de nombreuses conclusions des recherches. Il lui a fallu découvrir l’existence du mental réactif et établir ses caractéristiques ainsi que celles des banques d’engrammes cachées et...

article complet

Les gens honnêtes ont des droits, eux aussi (partie 1)

Les gens honnêtes ont des droits, eux aussi (partie 1)

Quand vous aurez atteint un haut niveau de compétence, vous serez le premier à insister sur vos droits à vivre parmi des gens honnêtes. Quand vous connaissez la technologie du mental, vous savez que c’est une erreur d’invoquer les « droits de l’individu » et la « liberté » pour protéger ceux qui ne pensent qu’à détruire. Les droits de l’individu n’ont pas été créés pour protéger les criminels, mais pour apporter la liberté aux gens honnêtes. Dans cette zone protégée se sont alors réfugiés ceux qui avaient...

article complet

Les gens honnêtes ont des droits, eux aussi (partie 2)

Les gens honnêtes ont des droits, eux aussi (partie 2)

[…] La mission des sociétés techno-spatiales est de mettre l’individu en position d’infériorité afin de pouvoir le contrôler par la contrainte économique et politique. Le seul inconvénient d’un âge de machines, la seule perte subie, c’est l’individu et sa liberté. Pour préserver cette liberté, on ne doit pas permettre aux hommes de cacher leurs intentions malveillantes sous le couvert de cette liberté. Pour être libre, un homme doit être honnête avec lui-même et avec ses semblables. L’homme qui fait valoir...

article complet

L’homme à la recherche de son âme

L’homme à la recherche de son âme

Depuis des temps immémoriaux, l’homme est engagé dans une quête. Les penseurs de toutes les époques y ont apporté leurs opinions et leur réflexion. Aucun savant, aucun philosophe, aucun leader n’a manqué de le faire. Au cours de cette quête, des millions d’hommes sont morts pour une idée ou une autre et aucune civilisation, puissante ou misérable, ancienne ou récente, n’a pu persister sans avoir à se battre pour elle. L’âme humaine, pour les gens civilisés comme pour les barbares, a toujours été une source...

article complet

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 1)

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 1)

Il n’est que deux critères d’une vie bien menée : a-t-on fait ce que l’on avait l’intention de faire ? Et, les gens sont-ils contents que l’on ait vécu ? Les gens ont souvent désiré que j’écrive une autobiographie. Je l’aurais fait volontiers si j’en avais eu le temps, mais je considère cela, tout comme je me considère moi-même, sans aucune importance. J’ai mené une vie aventureuse et qui serait peut-être divertissante à lire, mais je doute qu’un tel ouvrage fasse véritablement la...

article complet

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 2)

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 2)

[…] J’ai toujours procédé avec l’idée quelque peu naïve que ma vie m’appartenait et que je devais la vivre de mon mieux. Une vie n’est pas toujours facile à vivre. Quand elle entre dans « le domaine public », comme la mienne semble y être entrée, on n’est pas préparé et très peu enclin à l’expliquer en long et en large. Elle a été vécue et ne peut pas être dé-vécue, c’est tout. Et donc la seule chose qui compte, c’est ce qui a résulté du fait d’avoir vécu. Je n’ai jamais...

article complet

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 3)

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 3)

[…] J’ai écrit, j’ai vécu, j’ai voyagé, j’ai prospéré, j’ai appris. Malheureusement, je ne pouvais m’empêcher de faire des choses spectaculaires… encore qu’elles ne me semblaient pas spectaculaires à moi, jusqu’à ce que je les voie à travers les yeux des autres. J’ai alors veillé à limiter le récit de mes aventures, à me concentrer sur la connaissance de l’homme pour être en mesure de l’aider de mon mieux, préférant ne plus voir d’yeux écarquillés par...

article complet

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 4)

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 4)

[…] L’histoire de ma vie n’a pas d’importance. J’ai vécu. Mes seuls véritables regrets sont d’avoir tué des hommes dans la passion et le tonnerre de la guerre ; je le regrette, mais c’est pourtant fait. Ce que les gens disent sur ce que j’ai fait ou n’ai pas fait en tant qu’être ne change rien au fait que ma tâche est accomplie, qu’elle a été bien accomplie, et qu’elle vit pour aider l’homme à devenir meilleur. Que j’en retire un triomphe personnel ou que je...

article complet

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 5)

Ma seule défense pour avoir vécu (partie 5)

[…] La Dianétique et la Scientologie sont très claires pour celui qui les étudie et les utilise. Quelles que soient les aventures que j’ai vécues, la Scientologie n’est pas invraisemblable. Hier soir, un jeune garçon de six ans a terminé le cours de communication. Il en était très heureux, car la vie lui semblait à présent beaucoup plus facile. Quiconque étudie la technologie découvre qu’elle aide l’homme à communiquer et à résoudre ses problèmes, à devenir un être plus sociable, qu’elle le délivre de la...

article complet

La voie de sortie

La voie de sortie

Il y a deux façons d’échapper aux rigueurs du sort que cet univers vous réserve parfois. L’une consiste à aller se coucher ou à fuir la réalité et à oublier. L’autre consiste à atteindre un état calme et serein qui met à l’abri des coups durs ménagés par l’infortune. La première méthode présente de nets inconvénients. Cependant, c’est la voie la plus couramment empruntée par les êtres humains qui trouvent la vie trop dure. L’alcool, les drogues et l’autohypnose sont tout ce que les gens ont été...

article complet

La Dianétique, la Scientologie, et au-delà

La Dianétique, la Scientologie, et au-delà

Pendant des milliers d’années, les gens ont recherché une liberté spirituelle complète, une délivrance du cycle éternel de la naissance et de la mort ; ils ont recherché une immortalité personnelle qui comporterait un état de conscience totale, une mémoire et une aptitude complètes en tant qu’esprit indépendant de la chair. À l’époque de Bouddha, ce rêve était connu sous le nom de « Bodhi », le nom de l’arbre sous lequel il avait atteint cet état. Mais à cause de la présence non détectée du mental réactif et de...

article complet

Les réponses de la Scientologie

Les réponses de la Scientologie

L’Homme s’est posé beaucoup de questions à propos de lui-même. Des questions telles que : « Qui suis-je ? » « D’où venons-nous ? » « Qu’est-ce que la mort ? » « Qu’y a-t-il après la vie ? » Tous les enfants posent ce genre de questions, cependant l’homme n’a jamais trouvé de réponses qui le satisfassent de façon durable. Les religions donnent à ces questions diverses réponses qui appartiennent en fait au domaine de la philosophie religieuse, celle-ci étant la partie de la connaissance humaine qui...

article complet

Le code pénal

Le code pénal

Le code pénal de la Constitution est fondé sur le principe que tous les hommes sont égaux devant la loi, quels que soient leurs privilèges, fortune, ascendance, antécédents, renommée ou indigence et que nuls frais, conditions, rumeur ni publicité ne doivent influencer, que ce soit favorablement ou défavorablement, le cours de la justice ou le droit à celle-ci. Tout individu, citoyen ou étranger, indépendamment de son âge, de sa couleur, de ses croyances ou de sa renommée, aura droit à : 1. Une audience équitable pour tout délit puni...

article complet

Émeutes

Émeutes

Les émeutes ne sont pas toujours causées par des privations économiques. La plupart des émeutes aux États-Unis sont causées par des injustices. Seul les nantis peuvent s’offrir la justice. Il peut bien être dit dans la Constitution qu’il doit y avoir une justice, mais on ne peut l’obtenir que dans les juridictions supérieures. Le type ordinaire n’a pas cent mille dollars pour combattre les actions iniques de ceux qui détiennent le pouvoir. À moins que la justice existe pour les petites gens, pas seulement pour les...

article complet

L’école du crime (partie 1)

L’école du crime (partie 1)

Le fait fondamental   Peu importe dans quelle direction on se tourne, on voit de part et d’autre de ce vaste pays de grands agrégats de pierres mornes, accroupis tels des pièges qu’aurait façonnés quelque géant. Mais aucun piège n’a jamais possédé autant de gardiens, et certainement aucun piège n’a jamais donné lieu à autant de discours qu’on en délivre chaque année sur les prisons. Un des vestiges les plus barbares de l’histoire des sociétés, une des réflexions les plus tristes sur l’ensemble de...

article complet

L’école du crime (partie 2)

L’école du crime (partie 2)

Les statistiques du crime   […] De nombreux hommes dans de nombreux bureaux sous de nombreux chefs se sont affairés de nombreuses années à compiler les statistiques du crime. Il est peu probable que les résultats classifiés soient censés apporter plus d’ordre dans le monde. Les nombres et les pourcentages sont principalement destinés à montrer au public qu’effectivement des hommes sont en train de classifier de telles choses et que, par conséquent, beaucoup de réflexion, d’énergie et de résultats sont produits et...

article complet

L’école du crime (partie 3)

L’école du crime (partie 3)

Mûr pour la « grande école » du crime   […] Si l’épouse prend la nouvelle voiture de son mari et en cabosse l’aile en rentrant dans le garage, elle pique une crise de rage, lance des objets et se sent vraiment maltraitée si son mari lui demande gentiment de faire plus attention la prochaine fois. Quel est alors le processus mental d’un garçon de dix-huit ans quand ses aînés font preuve d’une telle absence stupéfiante de bon sens ? À cinq ans, on l’a mis à l’école. Là, on lui a appris en même temps que...

article complet

L’école du crime (partie 4)

L’école du crime (partie 4)

Dans un pénitencier […] Dans cet empilement de pierres grises, grand et morne, le jeune découvre qu’il existe une couche de la société qui en fait veut bien de lui. Il n’a jamais vu un véritable criminel auparavant et cette réalité l’impressionne. Il entend des hommes parler fièrement de braquages. Il reçoit le traitement habituel donné à tous les bizuts. C’est un moins que rien ! Grâce aux bons soins de l’État, dans un pénitencier ou une maison de correction, le jeune reçoit un traitement rigoureux. Quand il...

article complet

L’école du crime (partie 5)

L’école du crime (partie 5)

Le seul système est de regretter que le malfaiteur soit jamais né […] Un jeune homme, servant en ce moment pour quatre ans dans le corps des marines des États-Unis commença sa carrière criminelle en volant des voitures et en agaçant de manière générale la police et la population. Un juge lui dit qu’il aurait soit deux ans dans un pénitencier soit quatre ans dans les marines, et que c’était à lui de faire son choix. En tant que marine, son état de service est sans tache, il s’est élevé au rang de caporal par son intelligence,...

article complet

La véritable histoire de la Scientologie (partie 1)

La véritable histoire de la Scientologie (partie 1)

Les marchands de chaos La véritable histoire de la Scientologie est simple, concise et directe. Elle est vite racontée : 1. Un philosophe développe une philosophie sur la vie et la mort. 2. Des gens la trouvent intéressante. 3. Des gens constatent qu’elle marche. 4. Des gens la transmettent à d’autres. 5. Elle croît. Lorsque nous examinons ce très bref et très juste récit, nous voyons qu’il doit y avoir dans notre civilisation quelques éléments extrêmement perturbateurs pour que l’on puisse croire autre chose à propos...

article complet

La véritable histoire de la Scientologie (partie 2)

La véritable histoire de la Scientologie (partie 2)

La presse doit concocter drame et controverse.   […] Dans un journal, il faut qu’il y ait du chaos et de la confusion. Un « bon article » doit contenir « de la controverse », disent-ils. Ainsi n’y a-t-il pas de bonne presse. Il n’y a que de la mauvaise presse à propos de tout. Il est mal avisé de languir après la « bonne presse » dans une société où règnent les marchands de chaos. Regardez ce qui doit être fait à la véritable histoire de la Scientologie afin d’en « faire un bon papier » d’après les critères...

article complet

La véritable histoire de la Scientologie (partie 3)

La véritable histoire de la Scientologie (partie 3)

À mesure que la vérité avance, les mensonges meurent   […] Le marchand de chaos laisse complètement de côté le n°3. C’est un terrain glissant pour lui : des gens constatent qu’elle marche. La presse ne se risquerait jamais à mentionner l’efficacité de la Scientologie, quoique dans son esprit, il n’y ait pas le moindre doute qu’elle marche effectivement. C’est pour cela qu’elle est dangereuse. Elle apaise l’environnement. Donc tout moment passé à essayer de convaincre la presse que la...

article complet

La communication dans le monde du travail

La communication dans le monde du travail

Titre original : La communication des ordres. Ce texte est disponible dans le volume de « La collection L. Ron Hubbard », Le capitaine à la barre à travers sept mers. L’armée a comme règle de ne jamais expliquer un ordre ! Elle croit qu’un homme est une marionnette à laquelle on peut inculquer un certain nombre de modes de fonctionnement qu’on peut alors tout activer en pressant le bon bouton. Même si ce raisonnement donnait un résultat, nous ne le ferions pas (ça ne marche pas). Nous créons des terminaux stables qui...

article complet

L’influence religieuse dans la société (Partie 1)

L’influence religieuse dans la société (Partie 1)

La religion constitue le premier sens de la communauté Un philosophe du début du 20e siècle a parlé du déclin imminent de l’Ouest. Ce qu’il n’a pas prévu, c’est que l’Ouest exporterait sa culture et entraînerait le monde entier dans les affres de sa mort. Nous assistons aujourd’hui à ce déclin, et puisque nous y sommes impliqués, il revêt la plus haute importance à nos yeux. Soit les idéaux qui nous sont chers survivront, soit de nouvelles valeurs odieuses l’emporteront. Tel est l’enjeu. Il ne...

article complet

L’influence religieuse dans la société (Partie 2)

L’influence religieuse dans la société (Partie 2)

La science elle-même peut devenir une religion […] Persuadez un homme qu’il est un animal, que sa propre dignité et le respect qu’il a de lui-même sont des leurres, qu’il n’y a pas d’« au-delà » auquel aspirer, qu’il n’y a pas de soi potentiel plus élevé auquel parvenir, et vous aurez un esclave. Permettez à un homme de découvrir qu’il est lui-même, qu’il est un être spirituel, qu’il est capable de pouvoir de choix et qu’il a le droit d’aspirer à une plus grande sagesse,...

article complet

L’influence religieuse dans la société (Partie 3)

L’influence religieuse dans la société (Partie 3)

Quand la religion n’a pas d’influence dans une société ou a cessé d’en avoir, l’État hérite de tout le fardeau de la moralité publique, du crime et de l’intolérance. La religion a également été attaquée comme étant primitive. Un individu étudiant trop de cultures primitives pourrait en venir à croire que la religion est quelque chose de primitif, puisqu’elle est si prépondérante dans ces cultures et que les civilisations « modernes » peuvent s’en passer. En vérité, la religion n’est jamais aussi...

article complet

L’influence religieuse dans la société (Partie 4)

L’influence religieuse dans la société (Partie 4)

On peut définir la religion comme croyance en des êtres spirituels […] Bien sûr, si une personne trouve à redire à quelque chose, cela implique qu’elle souhaite prendre des mesures à cet égard et qu’elle ferait quelque chose si elle le pouvait. Si un individu n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence de cette société, il peut y faire quelque chose. Il peut devenir un MINISTRE VOLONTAIRE et aider à civiliser cette société, à lui apporter conscience, bonté et amour et à la libérer du calvaire en y...

article complet

L’enseignement

L’enseignement

Suite à la publication de la « Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps » en mai 1950, des milliers de lecteurs demandèrent bientôt à être formés personnellement aux techniques de Dianétique, ce qui amena Ron Hubbard à s’intéresser à nouveau, et de la manière approfondie qui lui est chère, au domaine de la formation des étudiants. Comme on l’a déjà signalé, sa façon d’aborder le sujet découle directement de la Dianétique, des axiomes qui se rattachent à la façon optimale d’apprendre ; elle tient compte des...

article complet

Est-ce de l’art ? (Partie 1)

Est-ce de l’art ? (Partie 1)

L’art véritable suscite toujours une contribution de la part de celui qui le contemple, qui l’écoute ou qui en fait l’expérience Lorsqu’une œuvre, une peinture, de la musique ou toute autre forme, permet une communication réciproque, c’est vraiment de l’art. De temps à autre on entend des critiques à l’égard d’un artiste dont l’œuvre est trop «littérale» ou trop «banale». Mais on a rarement, voire jamais, entendu une définition de «littéral» ou de «banal». De nombreux artistes restent bloqués...

article complet

Est-ce de l’art ? (Partie 2)

Est-ce de l’art ? (Partie 2)

Observer l’art et en faire l’expérience […] L’innovation joue un grand rôle dans toute œuvre susceptible de devenir de l’art. Mais même cela peut aller trop loin. L’originalité peut être telle que les spectateurs n’y comprennent plus rien. On peut être original au point de dépasser entièrement les limites de l’accord du public. Cela se produit parfois, soupçonne-t-on, lorsqu’on n’a pas effectué le travail nécessaire pour exécuter l’œuvre. Dans ce cas, différentes excuses apparaissent, la...

article complet

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 1)

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 1)

Conflits ou tolérance, coopération ou opposition, amour ou haine – telles sont les questions qui se posent à nous dans notre vie quotidienne tout comme dans les affaires internationales. Tiré de l’article écrit au printemps 1966, Ron Hubbard pose la question : lorsque vous êtes sujets à de la haine, quelle est la réponse pour préserver votre bonheur ?   Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 1)   Aimer ses semblables en dépit de toutes les invitations à ne pas le faire. Le plus grand défi est de continuer d’aimer ses semblables...

article complet

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 2)

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 2)

La persistance à aider les autres quoi qu’ils fassent […] Le pardon n’est pas une caractéristique, s’il en existe, de la sainteté. « Pardonner » consiste à accepter le caractère mauvais de l’acte. Il n’y a pas de raison de le faire. De plus, il faut étiqueter l’acte comme mauvais pour pouvoir le pardonner. Le « pardon » est une action de niveau inférieur et relève plutôt du domaine de la critique. Une personne véritablement grande se refuse simplement à changer face aux mauvaises actions dirigées contre elle – et elle aime ses...

article complet

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 3)

Qu’est-ce que la grandeur ? (Partie 3)

La véritable leçon est d’apprendre à aimer   […] La justice, la pitié, le pardon sont de peu d’importance à côté de l’aptitude à ne pas changer en dépit de la provocation ou des défis. On doit agir, on doit préserver l’ordre et le sens moral. Mais on doit se garder de la haine ou de la vengeance. Il est vrai que les êtres sont faibles et causent du tort. L’Homme est fondamentalement bon, mais il lui arrive de mal agir. Il n’agit mal que lorsqu’il agit pour assurer l’ordre et la sécurité d’autrui et le fait sous l’emprise de la...

article complet

Ma philosophie : partie 1

Ma philosophie : partie 1

Le texte rédigé en janvier 1965 par Ron Hubbard : « Ma philosophie » est considéré comme sa déclaration définitive concernant sa position philosophique. Connais-toi toi-même – et la vérité te rendra libre   La philosophie est un sujet très ancien. Le mot signifie «amour, étude ou quête théorique ou pratique de la sagesse ou de la connaissance des choses et de leurs causes». Tout ce que nous savons de la science ou de la religion provient de la philosophie. Elle constitue le fondement et se situe au-dessus de toute autre connaissance que...

article complet

Ma philosophie : partie 2

Ma philosophie : partie 2

Aider les autres à s’aider eux-mêmes   […] L’homme ordinaire aime être heureux et se sentir bien. Il aime pouvoir comprendre les choses. Et il sait que sa route vers la liberté passe par la connaissance. C’est pourquoi, depuis 1950, l’humanité a frappé à ma porte. L’endroit où je vivais importait peu, aussi lointain fut-il. Depuis que j’ai publié mon premier livre sur le sujet, ma vie ne m’a plus appartenu. J’aime aider les autres. J’estime que mon plus grand plaisir dans la vie est de voir quelqu’un se libérer des ombres qui...

article complet

L’éducation : partie 1

L’éducation : partie 1

On lui a donné plus de choses à apprendre qu’on ne lui a donné de problèmes à résoudre, et ces petites bêtises qu’il trouve dans les manuels scolaires ne sont pas des problèmes.

article complet

L’éducation : partie 2

L’éducation : partie 2

Améliorer l’enseignement des fondements […] « ‘Eh bien, dit le professeur d’un air mielleux, enfin voilà l’esprit parfait !’ » Il n’en est rien. J’essaie de vous dire que le bébé dit une montagne de choses mémorisées, ça ne fait pas une éducation. Ça ne fera jamais une éducation et, à moins que cette pratique ne soit abandonnée, ainsi que les épreuves communes, nous continuerons à provoquer des catastrophes et à pousser nos génies à un isolement dans lequel ils trouvent parfois le bonheur, mais...

article complet

L’éducation : partie 3

L’éducation : partie 3

Apprendre avec « discernement » […] Les écoles Y. M. C. A. (Young Men’s Christian Association, Association chrétienne de jeunes gens) du pays ont plus de mérite qu’on ne leur en accorde. Ce sont de petites écoles, il est vrai, mais elles sont nombreuses. Et des jeunes gens ont retrouvé une vie normale, non par un quelconque « esprit de chrétienté », mais par le type d’enseignant qui semble être attiré par ces écoles. Ils font commencer le jeune tout en bas et le font monter si vite jusqu’en haut qu’il ne se rend...

article complet

L’éducation : partie 4

L’éducation : partie 4

L’acquisition d’un meilleur savoir […] Le type qui un beau jour m’a interpellé, pour me demander quelle classe choisir, savait que je n’en savais pas plus que lui sur son avenir. Il dirige maintenant une mine à Luçon, mais le plus curieux, c’est qu’il n’a jamais étudié quoi que ce soit sur les mines. Ce n’est qu’en quittant complètement le domaine qu’il avait étudié qu’il a pu trouver le bonheur. Il avait étudié l’armement à l’Académie navale et les lettres à...

article complet

L’éducation : partie 5

L’éducation : partie 5

L’apprentissage d’un vocabulaire […] Ensuite, Bébé continue son babillage employant des « a vu a vache » et des « moi » à la place des « je » ; il dit beaucoup de choses de travers jusqu’à l’âge de dix ans, âge auquel l’école commence à le corriger avec ménagement. Bébé grandit et à l’âge de cinq ans, il commence à lire des contes de fées, puis va dans les bois à la recherche d’une nymphe sortant d’un arbre avec un sac d’or qui jamais, jamais ne se tarira, même si on y puise constamment. Ces...

article complet

L’éducation : partie 6

L’éducation : partie 6

Prendre du plaisir à étudier […] En cours d’histoire on ne doit pas passer son temps à réciter des dates, car les dates ne sont rien et sont facilement oubliées. Au lieu de cela, il faut prendre des périodes de l’histoire et revenir à la charge en leur montrant des vêtements, des sports, des rois, des enfants, des soldats, des politiciens, des marins, des bateaux, des chiens et, en bref, l’histoire des gens, pas les événements. Les enfants ne s’intéressent qu’aux gens, aux enfants. C’est tout. Une...

article complet

L’éducation : partie 7

L’éducation : partie 7

Vrai ou fausse éducation […] Permettez-moi alors de poser cette question : comment quelqu’un pourrait-il résoudre une question quelconque sans avoir un minimum de connaissance dans le domaine concerné ? Comment se fait-il qu’un penseur avisé puisse, à partir de quelques données glanées ici et là, arriver à un tout cohérent, alors que d’autres personnes qui se sont escrimées toute leur vie dans ce même domaine n’ont pu entrevoir la vérité ? Tel est le cas d’un jeune artiste maquilleur dénigré par tous les...

article complet

Est-il possible d’être heureux ? (partie 1)

Est-il possible d’être heureux ? (partie 1)

Le sujet du bonheur a beaucoup préoccupé l’humaniste, Ron Hubbard, car selon lui la philosophie est sans valeur à moins qu’elle ne soit efficace ou véridique, et devrait être un outil pour la vie. Il a ainsi écrit le texte suivant que l’on peut retrouver dans un des volumes de la collection L. Ron Hubbard : « L’âme humaine redécouverte ». Est-il possible d’être heureux ? Beaucoup de gens se demandent si, sous la pression qu’exerce le monde actuel, le bonheur peut seulement exister. Très souvent, un individu...

article complet

Est-il possible d’être heureux ? (partie 2)

Est-il possible d’être heureux ? (partie 2)

Le jour où vous cessez de construire votre cadre de vie, où vous cessez de créer votre propre espace, où vous cessez d’agiter une main magique et de parer toutes les choses autour de vous de magie et de beauté, les choses cessent d’être magiques, les choses cessent d’être belles.

article complet

Est-il possible d’être heureux ? (partie 3)

Est-il possible d’être heureux ? (partie 3)

êtes-vous en train de façonner la vie ou est-ce la vie qui est en train de vous façonner ?

article complet

Est-il possible d’être heureux ? (partie 4)

Est-il possible d’être heureux ? (partie 4)

Est-il possible d’être heureux ? […] L’homme comprend maintenant beaucoup de choses au sujet de l’univers dans lequel il vit, un grand nombre de choses qu’il n’avait jamais comprises auparavant. Parmi celles-ci figure l’esprit humain. L’esprit humain n’est pas un problème non résolu. La psychologie du dix-neuvième siècle ne l’a pas résolu, mais cela ne signifie pas qu’il ne l’ait pas été. L’époque actuelle voit se produire, sur tout le pays et sur tous les...

article complet

Ron Hubbard et la religion de Scientologie

Ron Hubbard et la religion de Scientologie

Dans une déclaration faite il y a quelques années à l’Assemblée Nationale à Paris, plusieurs députés ont mis en cause le fondateur de l’Église de Scientologie en lui attribuant une citation dont il n’est absolument pas l’auteur. Les initiateurs de cette rumeur ont prétendu que Ron Hubbard avait prononcé, en 1948, la phrase suivante : « Si l’on veut vraiment devenir millionnaire, le meilleur moyen consiste à fonder sa propre religion » lors d’une conférence de la Eastern Science Fiction Association. Des recherches auprès des personnes ayant...

article complet

La méthode d’étude de Ron Hubbard

La méthode d’étude de Ron Hubbard

Comment remédier à l’échec scolaire Le classement PISA 2012 (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) évalue, dans le monde entier, les élèves de 15 ans tous les trois ans. Dans son dernier classement, la France chute au 25e rang, ainsi elle perd deux places. En 9 ans, les élèves français ont perdu 16 points en mathématiques. En effet, le système d’éducation français rencontre de nos jours d’importantes difficultés. Dès 1950, Ron Hubbard constatait une détérioration des systèmes éducatifs et...

article complet

Le concept de Dieu existe-t-il en Scientologie ?

Le concept de Dieu existe-t-il en Scientologie ?

Absolument. Ron Hubbard a découvert qu’il y avait huit aspects de la vie, huit impulsions ou élans vers la survie. Nous les appelons les huit dynamiques. En Scientologie, la notion de Dieu est exprimée dans la huitième dynamique – l’impulsion à exister en tant qu’Infini. On l’identifie également comme l’Être suprême et on peut l’appeler la dynamique de l’Infini ou de Dieu. En tant que huitième dynamique, le concept de Dieu se trouve au sommet de la survie universelle. Dans son livre Science de la...

article complet

Les scientologues font-ils appel aux médecins ?

Les scientologues font-ils appel aux médecins ?

Oui, bien sûr. L’Église de Scientologie a toujours eu comme règlement ferme de ne pas faire de diagnostic ni de traitement de maladies. Ce sont les médecins qui sont formés pour traiter les maladies et les blessures. Un scientologue qui souffre d’un mal physique, qui se blesse ou tombe malade, même s’il ne s’agit que d’un rhume, se voit toujours conseiller de consulter un médecin qualifié afin d’obtenir un traitement adéquat. Une fois sous traitement médical, un scientologue peut alors aborder la question en...

article complet

La Scientologie : une religion ouverte à tout le monde

La Scientologie : une religion ouverte à tout le monde

La Scientologie est ouverte à tous ceux qui cherchent à s’améliorer spirituellement Les documents qui constituent les écritures de la Scientologie sont largement publiés, diffusés et sont à la disposition de tous. De nombreux livres écrits par M. Hubbard sont également disponibles dans les bibliothèques. Les églises et les missions sont ouvertes au public sept jours sur sept. N’importe qui peut demander à visiter une église de Scientologie et se faire sa propre opinion. Les scientologues viennent de tous les milieux. On y trouve...

article complet

La Scientologie, un sujet de controverses

La Scientologie, un sujet de controverses

Pourquoi est-elle sujette à des controverses ? La Scientologie a subi de nombreuses attaques par des gens soit mal informés soit par des personnes croyant leurs intérêts menacés. C’est le lot de toute nouvelle idée qui émerge. Pour avoir ouvertement et efficacement plaidé en faveur de certaines réformes sociales, les scientologues sont devenus la cible d’attaques. Certaines puissances financières s’accrochent à un statu quo qui est nuisible pour la société. Pour eux, la pratique de la Scientologie, destinée à rendre les gens capables...

article complet

La Scientologie est une religion

La Scientologie est une religion

Le rêve d’une paix sur Terre et du salut de l’Homme La Scientologie est une religion relativement jeune puisqu’elle a été fondée au début des années 50 par Ron Hubbard. Elle offre à l’humanité l’espoir de résoudre ses problèmes sociaux les plus préoccupants. Elle est capable de créer une renaissance authentique de l’esprit au cours du siècle à venir. La Scientologie partage avec toutes les grandes religions le rêve d’une paix sur Terre et du salut de l’Homme. Ce qui est nouveau, c’est qu’elle trace un chemin précis pour amener une...

article complet

L’importance essentielle de la participation des enfants

L’importance essentielle de la participation des enfants

Un individu a d’autant plus de valeur qu’il peut aider Un être humain ne se sent capable et compétent que dans la mesure où il lui est permis de contribuer autant, sinon davantage que ce qu’il reçoit. Vous devez laisser l’enfant vous apporter sa contribution Cependant, vous ne pouvez pas lui ordonner de contribuer. Vous ne pouvez pas lui ordonner de tondre la pelouse, puis considérer cela comme une contribution. C’est lui qui doit déterminer ce que sera sa contribution, puis l’apporter. Si ce n’est pas lui...

article complet

Prosélytisme : une pratique de la Scientologie ?

Prosélytisme : une pratique de la Scientologie ?

Oui. Mais qu’elle est la véritable définition de « prosélytisme » ? Le « prosélytisme » est défini dans le Petit Robert comme « le zèle employé pour répandre la foi. » Dans la plupart des religions occidentales, on naît catholique, protestant, israélite ou musulman, l’individu dès son plus jeune âge apprend à suivre les rites et les règles de sa religion sans se poser trop de questions. Très souvent, ces rites sont l’occasion de réunions familiales et donc semblent resserrer les liens familiaux. Il en est tout autrement pour la...

article complet

Est-ce que la Scientologie pratique une manipulation mentale ?

Est-ce que la Scientologie pratique une manipulation mentale ?

Non A vrai dire, elle fait exactement le contraire. La Scientologie libère les gens et les aide à penser par eux-mêmes. Ce qui suit est un extrait du Credo de l’Église de Scientologie : (Nous, membres de l’Église, croyons) : « Que tous les hommes ont le droit de penser librement, de parler librement, d’écrire librement leurs propres opinions et de s’opposer, de se prononcer ou d’écrire sur les opinions des autres. » Des milliers de scientologues témoignent que la Scientologie leur a permis de devenir plus...

article complet

Découverte par Ron Hubbard du fonctionnement de la « propagande noire »

Découverte par Ron Hubbard du fonctionnement de la « propagande noire »

Monsieur Ron Hubbard écrit le 11 mai 1971 : Le mot « propagande » désigne le fait de répandre une information tendancieuse dans la population. […] En termes populaires, c’est un ramassis de mensonges, de demi-vérités ou d’exagérations. […] En attendant, le « coup de l’agent mort » est le meilleur outil pour contrer cela. […] Dans ce même texte, il explique : On a utilisé le « coup de l’agent mort » pour réfuter les mensonges ; ceci consistait à contre-documenter les mensonges dans toute zone où on les...

article complet