La Tournée mondiale pour l’éducation aux droits présente à une conférence à l’ONU

Une conférence aux Nations Unies à Genève, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination du racisme, a traité de l’éducation aux droits de l’Homme afin d’atteindre l’objectif de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH).

L’association internationale Des Jeunes pour les droits de l’Homme (Youth for Human Rights International – YHRI) et des membres de la société civile s’y sont réunis pour mettre en œuvre les mesures inhérentes à la DUDH.

Adoptée par l’ONU en 1948, la DUDH commence ainsi : « la dignité inhérente » et « les droits égaux et inaliénables des membres de la famille humaine sont le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde. » L’ONU a cherché à éliminer le racisme et les nombreuses autres formes de violation des droits de l’homme en promouvant les droits inscrits dans la DUDH « en tant que norme commune de réussite pour tous les peuples et toutes les nations ». Cela devait être atteint « par l’enseignement et l’éducation pour promouvoir le respect de ces droits et libertés. »

L’association YHRI a été fondée en 2001 pour atteindre ces objectifs grâce à du matériel pédagogique qui permet à tout un chacun d’appréhender les concepts exprimés dans la DUDH.

La conférence était prévue dans le cadre de la Tournée mondiale d’éducation aux droits 2019, qui a débuté en Afrique du Sud puis s’est rendue en Angola et en Éthiopie avant d’arriver à Genève.

Mary Shuttleworth, présidente de l’association YHRI, était la principale intervenante à la conférence organisée par la Mission permanente d’Haïti auprès des Nations Unies.

Dr. Shuttleworth a informé les participants sur la facilité avec laquelle les 30 articles de la DUDH peuvent être transmis à des personnes de tous âges et de tous niveaux d’alphabétisation avec le matériel primé de YHRI. « En 2001, lorsque nous avons lancé l’association YHRI, 90 % des personnes interrogées ont été en mesure de nommer trois des 30 droits reconnus par la Déclaration », a-t-elle déclaré.

Elle a également constaté, lors de réunions avec le gouvernement, des responsables civiques et communautaires au cours de 16 tournées annuelles, que même ceux qui sont intimement impliqués par les droits ne sont pas familiers avec leur contenu.

Un exemple de l’impact de l’initiative éducative de YHRI a été présenté lors du 15e sommet annuel des droits organisé par YHRI aux Nations Unies en 2018. Le brigadier général Alberto Sepúlveda, commandant de la 7e division de l’Armée nationale de Colombie, a présenté ses résultats. Plus de 47 000 membres de l’armée nationale colombienne ont été formés à ces matériaux. Cela a contribué à une baisse de 96 % des rapports faisant état de violations des droits de l’Homme par les forces armées.

Avec le soutien de l’Église de Scientologie et des scientologues, l’association YHRI met gratuitement ces matériaux à la disposition des éducateurs, des responsables communautaires et de toute personne souhaitant dispenser une éducation aux droits de l’homme.

Plus de 1,4 million d’étudiants a été formé à l’éducation aux droits fondamentaux dans le cadre de ce programme. En outre, des partenariats pour promouvoir les droits ont été établis avec près de 1 500 organisations et agences gouvernementales dans 92 pays. Grâce à ces partenariats, les organisations de défense des droits ont été soutenues dans leur mission d’améliorer le bien-être des populations locales et régionales.