Une conférence qui promulgue l’héritage de « L’Homme qui a tué Jim Crow »

Le Centre Communautaire de l’Eglise de Scientologie de Harlem accueille la première conférence annuelle de Dean Charles Hamilton Houston, baptisée ainsi vis-à-vis de l’homme dont la stratégie fut de préparer la voie de Thurgood Marshall (avocat principal de la NAACP – Association Nationale pour l’Ascension des Personnes de Couleur), pour prévaloir Brown¹ contre le Conseil d’Education.

En commémorant le Mois de l’Histoire des Noirs, le Centre Communautaire de l’Église de Scientologie de Harlem a accueilli la première conférence annuelle en l’honneur du regretté Dean Charles Hamilton Houston (1895-1950). La faculté de droit Dean de l’Université d’Howard et l’avocat principal de la NAACP, M. Houston, ont montré que la stratégie, utilisée par Thurgood Marshall pour prévaloir Brown contre le Conseil d’Education, a triomphé de la doctrine « séparation par l’égalité », le premier clou dans le cercueil de Jim Crow².

Jim Crow se réfère aux lois exigeant la séparation des « personnes de couleur » d’avec les Blancs dans les transports et les écoles publics, les parcs, les cimetières, les théâtres et les restaurants. L’arrêt Brown contre le Conseil de l’Education a déclaré inconstitutionnel les lois étatiques établissant la ségrégation raciale dans les écoles publiques pour les étudiants noirs et blancs, renversant l’arrêt de 1896 Plessy v. Ferguson, qui avait permis la ségrégation parrainée par l’État. Brown contre le Conseil d’Education a été le début de la fin de telles lois.

Houston a cherché à obtenir, pour tous les gens de couleur, les droits garantis par le 14e Amendement de la Constitution des États-Unis : une protection égale au regard de la loi. La conférence a souligné que pour atteindre cet objectif, un nombre croissant d’hommes et de femmes de couleur doivent être admis au barreau.

La conférence, à laquelle assistaient avocats, étudiants en droit et grand public, a été menée par Black Lawyers Matter Legal Defense Fund, Inc. (BLMLDF – Fonds de Défense Légale pour les Avocats Noirs), organisation qui cherche à augmenter le nombre d’avocats minoritaires pratiquant aujourd’hui en Amérique ; car le manque de représentation égalitaire peut entraîner des violations du 14e amendement.

Une étude de 2011 du Bureau du Procureur – District du Comté de New York a révélé une probabilité supérieure à 19 % pour des prévenus noirs par rapport à des prévenus blancs ; ce chiffre inclut aussi bien les plaidoyers de culpabilité que la prison. Il y a plus de probabilité pour les personnes noires, accusées de délits et/ou d’infractions liés aux drogues, d’être emprisonnées dès leur comparution.

Une étude de 2012 de l’American Bar Association (Association Américaine du Barreau) a constaté qu’en 2010, 88,1 % des avocats américains étaient blancs non-hispaniques. Seulement 4,8% sont noirs.

Une note d’informations sur la justice pénale de la NAACP montre qu’en Amérique:

• Les Afro-Américains constituent maintenant près d’1 million sur 2,3 millions de la population totale, incarcérée ;
• Les Afro-Américains sont incarcérés presque 6 fois plus que les Blancs ;
• En 2008, les Afro-Américains et les Hispaniques représentaient 58 % de la totalité des prisonniers, alors que les Afro Américains et les Hispaniques représentent environ 1/4 de la population des Etats-Unis.

La campagne de Black Lawyers Matter a pour objectif de remédier à cette situation, en recueillant des fonds pour octroyer des bourses d’études aux jeunes étudiants en droit de couleur, afin qu’ils puissent poursuivre leur but : devenir avocats.

Le Centre Communautaire de l’Eglise de Scientologie d’Harlem a co-organisé la conférence en accord avec son engagement de soutenir des programmes au profit de la communauté et d’assurer les droits de l’homme à tout individu. Inspirés des principes exprimés par le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard, les scientologues et l’Église de Scientologie soutiennent l’association Tous unis pour les Droits de l’Homme et son programme pour les jeunes, “ Des jeunes pour les Droits de l’Homme dans le monde entier ”. L. Ron. Hubbard a déclaré : « Il est vital que tous les hommes pensants exhortent leurs gouvernements à faire des réformes radicales dans le domaine des droits de l’homme. »

¹  Brown : plainte en nom collectif « class action » contre la ségrégation raciale aux US. 

²  Nom utilisé dès 1837 pour parler de ségrégation raciale (les lois Jim Crow sont une série d’arrêtés et de règlements promulgués dans les Etats du Sud des Etats-Unis entre 1876 et 1964).

Lire l’article en anglais
http://www.scientologynews.org/press-releases/conference-promotes-the-legacy-of-the-man-who-killed-jim-crow.html

La religion de Scientologie a été fondée par l’auteur et le philosophe L. Ron Hubbard. La première église de Scientologie a été fondée à Los Angeles en 1954 et la religion s’est étendue à plus de 11 000 églises, missions et groupes affiliés, avec des millions de membres dans 167 pays.

Contact presse : 01.53.33.52.09